Alors là, avec ce nouveau Ridge Racer « Unbounded » j’ai du mal à cacher mon enthousiasme, je suis plus qu’heureux que Bugbear ai repris cette licence.  Les fans de la première heure quand à eux risque d’être pas mal déstabilisé car on aborde un autre style de gameplay.  En effet Bugbear bien connu pour le superbe FlatOut, est plus à son aise dans le style bourrin et action.

Graphiquement le jeu est très beau, Unbounded s’offre un moteur physique plus que correct avec énormément d’objets destructibles en course, d’ailleurs notre bolide est blindé vu les parois que l’ont traverse par moment ;).  Les jeux de lumière sont superbe, la plupart des circuits se passant de nuit ou en début de soirée avec un couché de soleil, le rendu est parfait.  Par contre ne cherchez peut-être pas trop sur les détails car même si les voitures sont bien modélisées on est loin d’un Forza.  Je regrette juste peut-être le manque d’originalité dans le design général, tout du long des courses j’ai eu l’impression de m’aventurer dans Paradise City (Burnout Paradise) ou bien dans la ville construite de Split/Second Velocity.  Pas que je n’aime pas, mais le jeu aurait mérité un petit plus, mais bon je chipote vu la qualité fournie.

L’interface en pleine course est vraiment bien pensée, très épurée, il n’y a rien qui encombre l’écran inutilement.  Les données telle que notre retard sur un adversaire, le nombre de tours restant voir même notre score est affiché un peu partout sur le circuit.  Cela m’a de suite rappeler ce que l’on a pu voir par le passé dans Splinter Cell: Conviction.

   

Le gameplay a une prise en main quasi immédiate, ou du moins cela dépendra fortement de la voiture utilisé.  Certains bolides étant pratiquement incontrôlable (ou je m’y prend mal!?), parfois ça dérape de trop, parfois pas assez.  Une fois que l’on a trouvé ses marques et surtout la voiture qui nous va le mieux, c’est un bonheur d’enchaîner les takedown :D.  On a plusieurs types de courses, ça part du Time Attack aux courses de Drift (qui est une catastrophe pour moi) en passant par le meilleur du lot la Domination.  Dans ce dernier mode tout est permis, il faudra se classer dans les trois premiers pour espérer gagner un minimum de points, ces derniers seront plus ou moins important suivant ce que l’on fera en course, dégâts infligé aux adversaires, destructions de bien public voir même traversée de bâtiments (c’est toujours un bonheur de passer en plein milieu d’un mcdo’ et repartir comme si de rien était).  A la fin de la course suivant ce que l’on aura fait avec toutes ces possibilités on aura plus ou moins de points, ils nous servent à monter en expérience et ainsi gagner plus de voiture et de circuits.

Un autre mode de jeu bien sympathique, le mode crash, celui-ci consiste à détruire un certain nombre de voitures.  Parfois on a même la possibilité de conduire un camion dans ce mode, de quoi pousser la destruction encore plus loin.

Avec la bande son par contre, je suis déstabilisé.  Autant les sons moteurs et bruits ambiant (destructions, crissements de pneu…) sont bien rendu, autant les musiques bruits sont une horreur pour mes oreilles, jamais je n’ai eu affaire avec un jeu dans lequel aucune piste ne sorte du lot, que du vieux gros son électro tout moche (je me suis surpris à saigner des oreilles :P).  Bon ok, certain dirons que ça colle avec l’ambiance général du soft, mais ils auraient pu mettre du rock ou de l’électro un peu plus digeste (comme dans Burnout par exemples).

  

Coté durée de vie, le jeu est bien fournis avec un grand nombre de courses coupées en plusieurs districts.  La difficulté étant au rendez-vous, finir premier à toutes les courses sera un véritable challenge, les hardcore gamer vont adorer!

Cette durée de vie est grandement augmentée grâce à un mode multijoueur complet.  Dans ce multi on a la possibilité de créer nos propres courses ou évènements et de les partager avec la communauté de Ridge Racer: Unbounded, une très bonne idée qui permettra d’avoir du nouveau contenu illimité si la communauté suit!  Je regrette par contre de ne pas trouver de mode écran partagé, car c’est bien le genre de jeu qui est fun entre potes!

Au final on se retrouve face à un très bon défouloir.  Moi qui adore les jeux de courses, même si j’ai une préférence pour les simulations, ce Ridge Racer: Unbounded qui est clairement arcade est un réel plaisir de jeu.  Il a tout pour plaire pour les fans du genre, par contre ceux qui ont l’habitude de jouer aux Ridge Racer faites attention aux changements apporté à cette licence.