Ce nouveau Need for Speed: Most Wanted aurait très bien pu s’appeler Burnout: Most Wanted ;).  Avec ce nouvel opus, on se retrouve avec un très bon mélange de Burnout: Paradise et de Need for Speed, Criterion a réussis à allier les deux gameplay avec une certaine réussite.

On est directement plongé dans Fairhaven, une belle grande ville qui nous procurera pas mal d’heures de jeux.  Tout comme Burnout: Paradise, on aura tout un tas de petit défis à réaliser sur notre chemin, des panneaux ou barrières à détruire, en essayant bien sûr de battre le record de saut par rapport à notre liste d’ami.  Un grand nombre de radars sont également éparpillé un peu partout, il y a donc de quoi faire entre deux courses.

La prise en main est directe et instinctive, comme à chaque fois pour les Need for Speed, le gameplay est nerveux et bourrin à souhait.  La conduite de chaque voiture est fortement similaire, hormis la vitesse pas grand chose ne changera dans leur maniabilité.  Seul les gros SUV ou 4×4 sont différents, le reste se conduira en glissade (ou en drift si vous préférez ;)).

Le seul souci, les takedown un peu hasardeux, parfois un simple frôlement mettra votre adversaire en takedown (ou vous même), parfois une grosse collision ne mènera à rien, j’ai trouvé le système de takedown un peu moins bien réalisé que dans Burnout.

   

Graphiquement très beau, il n’en est pas moins fluide, malgré avoir entendu certaines personnes se plaindre de saccade, sur ma xbox je n’en ai pas eu.  Les environnements sont détaillés et crasseux, la ville n’est pas une ville de bisounours, ici on pourra aussi bien se retrouver sur du bitume, comme sur un terrain de boue avec les poubelles qui traînent un peu partout.  Les voitures sont correctement modélisées, on est loin d’un Forza 4, mais comparativement il y a quelques détails en plus qui me plaisent beaucoup comme les effets de boue ou de poussières qui restent sur la carrosserie.

Les effets de lumière sont superbe, et sont même perturbant, un couché de soleil vous éblouira réellement et au final on se retrouve parfois éclaté dans le décor.  Pareil avec les effets de fumées et de poussières, très réaliste et danse, par contre ne collez pas trop vos adversaires, vous ne verrez plus rien devant vous.

Une bande son assez rythmée accompagne ce Need for Speed: Most Wanted, elle est également variée histoire de plaire à un plus grand nombre.  Les bruitages ambiants et moteurs sont convaincants  EA ayant une bonne base, je pense qu’on est tous d’accord pour dire qu’ils ne peuvent pas vraiment se planter sur ça.

 

La durée de vie est très bonne, il faut compter entre 10 et 15h de jeu si vous voulez avoir les 100% et ainsi découvert tout les recoins de la carte et gagné toute les voitures du jeu.  La difficulté n’est pas très élevée en soit, seul les Most Wanted vous donneront du fil à retordre, sans oublier les flics, certainement les plus teigneux que j’ai croisé dans un jeu, ils ne vous lâcherons pas d’un poil.

Le multjoueur procura une grosse dose de plus value, il reprend les bases de Burnout: Paradise, on a toujours quelque chose à faire.  Le jeu nous proposera ainsi aléatoirement des courses et des défis et ce sans aucun temps d’arrêt, du fun à l’état pur comme je les aime.

En conclusion, si comme moi vous aimez l’arcade pur et dure à la NFS ou que vous avez passé de longues heures sur Burnout Paradise, ce jeu est fait pour vous.  Certain diront qu’il n’innove pas beaucoup par rapport à ses aînés, mais il a le mérite d’être là et d’avoir un multi très plaisant à jouer et surtout remplis.  A bientôt sur le live qui sait ;).