Tu aime te torturer l’esprit et casser des manettes de rage à cause d’un passage bien vicieux, Trials Fusion est fait pour toi!  Ancienne exclu Microsoft, ce petit jeu s’ouvre à un plus large public et sera dorénavant disponible sur Playstation et sur PC.  Autant le dire de suite, son concept n’a pas pris une ride et les amateurs du genre seront ravis de retrouver ou de découvrir cette licence sur nos nouvelles consoles.

Le gameplay du jeu n’a pas changé et reste toujours aussi exigeant pour espérer glaner quelques médailles d’or, voir même mieux si on est bon, de platine sur les pistes difficiles et extrêmes.  La difficulté est plutôt bien dosée et évoluera progressivement jusqu’à arriver aux pistes extrêmes qui feront abandonner les moins patients d’entre vous.  Une chose est certaine à l’instar des autres jeux qui sont exigeant et ne pardonnent pas nos erreurs, le fait de réussir un tracé difficile vous procurera une énorme satisfaction.

Dans le rang des nouveautés, on notera l’apparition d’un quad, son style de conduite est un peu plus lourde et stable qu’une moto classique mais ne chamboule pas non plus vos habitudes, ce n’est pas comme l’arrivée du bmx dans le précédent Trials.  Autre nouveauté et non des moindres, le FMX, un style de jeu qui mettra en avant votre aptitude à réaliser des figures histoire de faire un maximum de points, cette nouveauté divise pas mal dans la communauté de Trials, personnellement je ne suis pas plus friand que ça de ce mode de jeu.  Par contre avoir la possibilité de sortir des tricks en courses a pu nous procurer pas mal de fou rire en partie multi locale, voir notre pilote qui se comporte limite comme un invertébré est plus que poilant!

   

Graphiquement, comme son aîné, Trials Fusion est très beau, coloré et surtout très fin, même si pour ce genre de petit jeu on ne cherche pas spécialement la claque graphique, il faut avouer que la finition est au rendez-vous et la fluidité est également présente et c’est bien là le principal.  Par contre coté bande sonore j’ai eu vite fait de supprimer la musique du jeu, une horreur qui vous agacera rapidement tellement elle se répète, heureusement, le bruitage du moteur des bécanes a un rendu plus que correcte et les cris de notre motard nous fera toujours autant marrer!

 

 

Tout comme pour Trials Evolution, le gros point fort de ce Trials Fusion serra sa communauté débordante d’imagination.  Je suis heureux de voir qu’Ubisoft a encore amélioré sont mode création avec une aire de jeu très vaste, personnellement, je suis une quiche en création, mais je reste toujours sans voix à la vision de certains tracés créés qui sont juste magnifiques et parfois meilleurs que les tracés originaux.  Certains joueurs poussant le vice au point de ne plus reconnaître le jeu et nous pondent des tracés complètement déjantés où l’on devra par exemples courir au lieu de rouler, ou pire jouer à trial comme dans un FPS.  Grâce à ça, on peut dire que Trials Fusion a une durée de vie pratiquement infinie et même si vous n’utilisez pas cette fonction, sachez que pour finir les pistes à 100% il vous faudra un bon paquet d’heure de jeu, surtout avec les défis liés à chaque piste.

 

Au final si vous avez adoré le précédent Trials n’hésitez pas et foncer vous ne regretterez pas votre achat tant le titre est complet.  Pour les néophytes du genre, sachez que Trials Fusion peut paraître facile sur les premières courses type cross au premier coup d’œil, mais sachez qu’il vous faudra des nerfs d’acier pour réussir la suite, la patience est de vigueur ici.  Il ne reste plus qu’à attendre une mise à jour qui je l’espère arrivera très vite pour débloquer le multijoueur en ligne qui était une tuerie dans Trials Evolution même si il était loin d’être stable.  A ce moment là ça sera parfait, un jeu à la fois fun dans son style et impressionnant par sa difficulté.

Je vous laisse sur une belle vidéo à découvrir dans la suite du billet d’une piste extrême pas trop mal maîtrisée par Ptit Pixel, avec une petite médaille d’or à la clé.