L’histoire de Murdered Soul Suspect démarre à Salem, petite ville mythique qui a été frappée par la chasse aux sorcières, en mode spectre on y découvrira pas mal de cicatrice de cette époque.  On joue le rôle de Ronan O’Connor, qui devra enquêter sur sa propre mort, en effet, ce dernier se fera tuer dès le début du jeu, jeté par une fenêtre et fini par son meurtrier avec quelques coups de pistolet.  Une fois le spectre de Ronan relevé avec sa cigarette, ça serait con de l’oublier elle ;), l’histoire peut enfin vraiment commencer en démarrant notre première enquête sur la scène de notre meurtre.  Certain dirons que ce n’est pas très original, mais ça l’est déjà plus que la plupart des blockbusters du moment.

 

Coté gameplay, on ne peut pas dire que l’on croule sous les scènes d’action.  Murdered Soul Suspect adopte un style très proche des vieux point’n’click, nous devons retrouver tout un tas d’indices et ensuite, il suffira de les combiner où de trouver les indices primordiaux afin de mener à bien nos enquêtes.  Un gameplay très simple mais qui ne m’a pas déplu, les seules scènes d’actions (qui peuvent être contournées si on est assez bon), seront nos petits combats contre des spectres à base de quick-time events, sur ce point, j’aurais peut-être préféré un gameplay plus dynamique.  Mon seul regret reste la facilité déconcertante avec laquelle on résout nos enquêtes, en fait on ne peut pas se louper, même si on se trompe de combinaison d’indices, nous pouvons tout utiliser jusqu’à tomber sur la bonne combinaison.  Les seuls moments où je me suis retrouvé bloqué ont été principalement lors de la recherche de certains indices, la caméra étant un peu capricieuse (il faut être très précis et être bien en face de l’indice à prendre), j’ai eu quelques moments de frustrations.  Au final, on a juste un petit scoring à base de badge (de zéro à trois badges), mais bon, avouons-le, tout cela est bien inutile.

   

Graphiquement, Murdered Soul Suspect est loin d’être une prouesse technique, il reste joli et fin, mais on est loin de recevoir une grosse baffe technique mais bon les dev’ n’ont jamais insisté sur ça et cela reste tout de même agréable à l’oeil.  La ville de Salem a tout de même un très bon rendu avec la moitié spectrale et la moitié réelle, cela nous permet d’y voir la catastrophe que cette ville a subi par le passé.

En ce qui concerne la bande sonore, elle se fait vraiment discrète, j’avoue qu’après avoir fini le jeu je ne pourrais même pas vous parler d’une musique d’ambiance qui aurait pu me marquer.  Par contre il y a eu un effort considérable pour les doublages en français, qui sont assez convainquant, un bon point pour les anglophobes.

Au final je me suis retrouvé avec une belle surprise, je ne m’attendais pas à grand chose concernant ce Murdered Soul Suspect et il aura eu le mérite de me faire lâcher et oublier Watch_Dogs durant de longues heures.  D’ailleurs avec la communication écrasante de Watch_Dogs, Murdered Soul Suspect risque de sombrer dans le néant, ce qui est fort dommage car il vaut la peine d’être fait, certes, peut-être pas au prix fort, mais cela reste une bonne aventure à vivre.  J’y ai trouvé un joli mix de L.A. Noire et de l’excellent Alan Wake pour son petit coté mystique, voir même à la limite un petit coté Heavy Rain mais sans ses phases chiantes à mourir.