Le Gumball 3000 enfin non, le festival Horizon est de retour et pour mon plus grand plaisir!  J’avais adoré le premier qu’en sera-t-il de Forza Horizon 2 qui a quand même un sérieux concurrent en face avec Drive Club…

Bon ok le concurrent est mort avant d’être né tant pis pour lui :P.

 

Concernant le Gameplay dans ce Forza Horizon 2, on est très proche du précédent opus. On joue clairement pour le fun, mais attention, les plus exigeants pourront quand même désactiver tout un tas d’aide à la conduite, activer les dégâts (chose que je vous déconseille en multijoueur tant cela peut devenir un handicap), voir même de régler leurs voitures aux petits oignons comme ils pouvaient le faire dans les précédents Forza mortorsport.  Les voitures répondent aux doigts et à l’œil sans aucune prise de tête, jamais il n’aura été aussi aisé de réaliser des drifts dans un Forza!  Par ailleurs le gameplay s’est bien étoffé avec le monde bien plus ouvert qu’auparavant, si il te prend l’envie de couper à travers champs ou de défoncer les cultures de vignes, vas-y fais à ton aise, la voiture résistera sans soucis, d’ailleurs en vue interne c’est ultra jouissif de ne plus rien voir au milieu des champs…  Fermons les yeux, serrons les fesses et prions pour ne pas tomber face à un gros poteau ou une voiture.  Malgré tout, on pourrait croire que l’on gagnerait énormément de temps à couper, parfois cela s’avère tout le contraire, une conduite propre sera toujours signe de meilleurs résultats.

   

Graphiquement, les petits gars de Playground Games savent très bien utiliser le moteur graphique des Forza motorsport de Turn 10.  Les carrosseries des voitures sont juste à tomber par terre et le décor n’est pas en reste, on a une très belle profondeur de champs et très peu d’alliasing ou de clipping pour un jeu de ce type.  Certains se plaignaient de la sensation de vide de ce monde ouvert, personnellement, je ne l’ai pas ressentie, je trouve qu’il y a largement assez de Driveatar et de civil pour nous gêner durant nos courses, concernant le public ici il est enfin en 3D contrairement à Forza 5 dans lequel la plupart des bedeaux étaient de simple cartons plats.  D’ailleurs, en parlant de Driveatar, je les ai trouvés un peu moins bourrin que dans Forza 5.

Le cycle jour/nuit est présent et comme pour Forza Horizon premier du nom il est finement réussi, le cycle se passe très fluidement sans avoir l’impression que le jour se lève d’un coup sous nos yeux, la grosse nouveauté, c’est l’arrivée de la météo changeante, une belle réussite, la pluie et les reflets dans les flaques d’eaux sont superbes, si on voulait chipoter, on pourrait peut-être s’offusquer que l’eau ne ruisselle pas sur la carrosserie en pleine course, mais bon cela serait vraiment râler pour ne rien dire ;).  Le seul truc qui est un peu décevant, c’est qu’elle n’influe pas énormément sur notre conduite, à mon avis c’est surtout à cause du style arcade des Horizon, il faudra attendre Forza Motorsport 6 pour voir une réelle application de cette nouvelle météo!

Coté bande sonore, tout comme son prédécesseur, Forza Horizon 2 nous en mets plein les oreilles, aussi bien du coté des rugissements de moteurs mais surtout avec une tracklist très étoffée.  Déjà dans le premier on était bien servi, mais ici le nombre de stations de radio a été gonflée ce qui nous donne une tracklist encore plus éclectique!

 

Forza Horizon 2, un jeu qui vous procurera de très longues heures de plaisir!  Avec ses quelques deux cents véhicules de toutes catégories, on aura de quoi s’amuser sur les plus de 150 championnats (4 courses par championnats, autant vous dire, coté durée de vie on est largement servi).  Au milieu des courses classiques (courses de plusieurs tours, run…), on retrouvera des courses bien plus originales qui nous ferons sortir des sentiers battus et vous obligera à traverser dans les vastes plaines, pour ma part ce sont mes courses favorites.  Une sensation de liberté vous envahira dans ce Forza Horizon 2!  Les défis font également leur retour avec de belles surprises qui vous y attendent.  Le multijoueur a une grosse importance, on y retrouvera un paquet de défis à faire en coopération, des courses classiques en solo ou en groupe et des road trip qui sont en quelques sortes des minis championnats.  Après toutes ces courses effrénées, pensez à vous reposer et faites une petite ballade entre potes afin d’admirer les paysages du sud de la France et du nord de l’Italie.

Comme tout tableau aussi parfait puisse-t-il être, il peut y avoir quelques tâches qui font mal!  Le truc que je regrette de ne plus voir dans cette suite, ce sont les défis en coopération qui pouvaient aller jusqu’à 8 joueurs, ici on n’a plus que des missions coop à deux qui sont en fait les mêmes objectifs que pour le solo.  Cela est vraiment désolant car les missions coop du premier étaient très bonnes et originales, avec des objectifs assez variés à faire avec des voitures précises à une heure précise.

 

En conclusion, je vais certainement être aussi catégorique que pour le premier Forza Horizon, cette suite est clairement un must have de cette fin d’année sur Xbox One!  Que vous soyez fan d’arcade ou de simulation, il vous procurera de longues heures de plaisirs.  Encore une fois, Turn 10 et ici Playground Games ont prouvé qu’ils maîtrisent le sujet de la course automobile sur le bout des doigts.