ProjectCARS Official Logo

Vous risquez de me voir régulièrement comparer Project CARS avec Forza Motorsport, étant principalement joueur sur Xbox, Forza est pour moi une référence en terme de sport automobile sur console (sur pc j’ai toujours un petit penchant pour GTR 😉 ).  Alors est-ce que Project CARS a réussi son pari de se mettre au rang de LA simulation auto à posséder?

14071057937_13fef2e737_o

Coté gameplay, la conduite est clairement axée simulation et elle peut être très difficile à prendre en mains suivant la catégorie, un volant est rudement conseillé même si Project CARS reste totalement jouable à la manette avec un petit réglage.  Cela n’empêche pas que la plupart des voitures se prennent tout de même facilement en mains pour ceux qui ont un minimum l’habitude de ce genre de discipline.  On ressent très bien le grip des véhicules et le dosage de l’accélération et du freinage se fait tout naturellement.  La gestion de la météo influe réellement dans notre conduite, et on peut même ressentir une différence lors d’un temps orageux qui passe à une tempête, la température des pneus est également primordiale pour espérer établir de bon chrono, d’ailleurs sur ce point, j’aurais aimé que le jeu intègre des couvertures chauffantes pour les qualifications, car attendre un voir deux tours avant de pouvoir se lancer c’est un peu long.

Malheureusement, les voitures ont un réel problème dans les déplacements latéraux, certainement dû à une mauvaise gestion des transferts de masse.  Cela devient vite dérangeant lors des braquages et contre-braquages et du coup la voiture a tendance à vite partir.

L’intelligence artificielle sans être mauvaise elle n’est pas non plus parfaite, les autres voitures ne s’occupent pratiquement pas de vous et se comporte assez dangereusement, du coup les collisions sont assez fréquente.  J’ai vu beaucoup de monde critiqué les Driveatar de Forza, mais au moins sur le long terme ils étaient plus performants.

On y retrouve un nombre assez important de circuits, une trentaine au total avec leurs variantes, ils passent des circuits connu et réel par des tracés crée pour l’occasion, il ne manque plus qu’un oval pour rouler avec nos voitures de Nascar.  Par contre, pour s’amuser dessus nous avons très peu de voitures (64) et surtout des grandes marques absentes comme Ferrari, Lamborghini ou Bugatti.  Ce nombre réduit de véhicules est d’autant plus rageant que l’on peut rouler jusqu’à 36 sur un même circuit, perso c’est le kiff total une course avec 35 adversaires, surtout que cela fait longtemps qu’on n’a plus eu droit à un nombre aussi impressionnant en course.  On a été tellement habitué des courses à 12 voir parfois moins que là c’est un réel bonheur de voir une ligne de départ bien remplie avec le stress de l’accrochage au démarrage.

14335627393_f518b79046_o 14300564441_93d458b053_o

La gestion des dégâts est plutôt bonne, on a droit à quelques casses moteurs, une perte de roue peu survenir si le choc est trop brutal et le rendu sur la tenue de route est assez réaliste, ne tentez pas de terminer un tour sans partir dans l’herbe si vous avez une suspension cassée.  Par contre lors des chocs plus réduits, j’aurais aimé voir des griffes ou de petites bosses sur la carrosserie, car là il faut le vouloir pour avoir de la casse visuelle.

Autre Chose excellente, les paramètre de course rapide et en ligne, tout peut y être modifié la météo jusqu’à 4 options et la gestion du cycle jour/nuit, le nombre de tour, des adversaires identiques ou multi-classe, on peut même pousser le bouchon en choisissant la date et l’heure à laquelle la course démarre.  On peut même jusqu’à aller gérer la vitesse des cycles jour/nuit et des passages au différents type de météos, un réel bonheur.  Tout ces paramètres je rêve de les voir dans tout les jeux de course auto maintenant que j’ai pu y goûter!

14278079751_e047d27eec_o 14094754439_e109216395_o

pCARS_2014_02_17_13_00_46_642 ka14 14304681491_27076f6f9e_o 14269497861_9a0e58da11_o

Graphiquement, Project CARS est superbe, les tracés sont fidèlement reproduits et là où c’est encore plus impressionnant c’est au niveau des détails des voitures, par contre je l’ai trouvé légèrement moins beau que la concurrence en ce qui concerne les circuits et les détails environnants il y a bien trop d’alliasing et les couleurs sont un peu trop ternes je trouve.

Certainement pour moi le gros point fort du jeu, l’ambiance sonore qui est très immersive avec des bruits de moteur d’une qualité qu’on a rarement eu, le son est puissant et chaque voiture a sa propre tonalité, si vous avez un home-cinémas allez-y vous aurez l’impression d’être dans le cockpit!

Quelques petite bugs viennent gâcher ce plaisir d’immersion avec par moment des gros parasites, voir même parfois le son disparaît complètement en pleine course.

gros point noir, les voix sont en anglais, autant cela ne me dérange pas dans un jeu d’aventure, mais ici lorsque ton mécano te donne une directive avec un sous-titre qui s’affiche 2 secondes soit tu les lis et tu es dans le mur soit tu ne les lis pas et ne comprend pas spécialement ce qu’il a pu te dire.

Screenshot-Original

En conclusion Project Cars ne plaira certainement pas à tous loin de là.  Autant sur Playstation 4 à défaut d’avoir un jeu de caisse potable vous aurez celui-ci, sur PC avec Assetto Corsa et GTR il a déjà une rude concurrence.  Pour ma part sur Xbox One j’ai presque envie de vous dire de patienter jusqu’à la sortie de Forza Motorsport 6 qui risque de l’écraser, car pour moi, même le Forza 5 a plus de charme que ce Project CARS.  Maintenant il est vrai qu’il arrive dans une période creuse et qu’il permettra sans soucis de combler vos envies de courses auto car il a tout de même un bon paquet de qualités.  Un jeu qui vous demandera un investissement en temps pour le maîtriser.