batman_arkham_knight_by_soulless_assassi-d78bs0r

Le grand retour du chevalier masqué se fait en grande pompe sur nos nouvelles consoles de salon et sur PC.  Une chose est certaine, les grosses claques graphiques sur consoles commencent à pointer le bout de leur nez, en effet, après the Witcher 3, voici arriver Batman Arkham Knight qui est juste somptueux, un jeu à s’éclater la mâchoire.  Tout les fans des comics de la chauve-souris masquée savent à quel point la série des Batman Arkham est grandiose, et cette suite ne déroge pas à la règle, les fans seront ravis et je vais tenter de vous le montrer!

Screenshot-Original (2)

L’histoire démarre dans un petit bar de Gotham City dans la peau d’un flic qui sera aux premières loges lors de la première attaque de l’Epouvantail, ensuite on nous replonge directement sur la fin du précédent opus avec la mort du Joker.  Une petite mise en bouche qui nous met dans cette ambiance bien sombre que seul Batman peut nous procurer!

Batman aura ici fort à faire pour retrouver et stopper l’Epouvantail, ce dernier étant aidé d’une tonne de sbires pour ralentir notre héros.  Il ne sera pas seul car entre l’Arkham Knight, le Pingouin, Double Face, Firefly, on aura de quoi s’occuper tout au long de l’histoire qui si vous ne vous occupez que de la trame principale pourra vous prendre une vingtaine d’heures de jeu, si vous vous concentrez sur toutes les énigmes d’Enigma et les missions secondaires vous pouvez facilement doubler ce chiffre.

Au final tous ces grands noms de super-vilains se retrouveront vite au second plan, en effet, on s’attaque surtout contre leurs troupes, car ici, malheureusement, pas (ou très peu, je vous laisserai les découvrir par vous même) de combats de boss comme dans le passé.

Chose amusante dans Batman Arkham Knight, malgré la mort du Joker, les fans seront ravis de le voir débarquer sous forme d’hallucinations, je peux même dire qu’on le croise plus souvent que dans les précédents opus, il sera toujours là pour se moquer de vous ou tenter de vous mettre le moral à zéro.  Une chose est certaine, Batman ne va pas bien du tout dans sa tête!

Screenshot-Original (20) Screenshot-Original (18)

Le gameplay est toujours aussi fun et facile à prendre en main.  Les combats qui étaient déjà très rythmés, ont gagnés ici en fluidité et surtout en technicité avec un panel de coups agrandi.

On retrouve tous les gadgets habituels de Wayne’s Entreprise, avec quelques nouveautés comme le synthétiseur vocal qui nous permettra de faire quelques diversions et ainsi donner des ordres aux ennemis, ensuite il y a le brouilleur qui lui nous donnera la possibilité de désactiver les tourelles et armes ennemies pour qu’ils s’auto-détruisent dès leur première utilisation.  Autre nouveauté lors de nos déplacements en mode furtif, pendant les éliminations par intimidation on pourra cette fois-ci réaliser des multi-éliminations et ainsi mettre au sol jusqu’à trois ennemis.  Les phases d’infiltrations sont par contre nettement moins nombreuses, ce Batman Arkham Knight étant nettement plus axé action que le précédent.

J’avais tout de même une grosse crainte concernant la nouvelle Batmobile et son nouveau mode de combat qui passe en véritable tank pouvant même carrément faire des straf latéraux.  Mais malgré tout, après ma petite appréhension sur son nouveau design et sa maniabilité qui m’avait vraiment choqué, j’avoue qu’après quelques heures de jeu j’ai eu vite fait d’oublier son style un peu douteux (R.I.P. Batmobile de Tim Burton) pour finalement apprécier son mode de conduite et son côté char d’assaut.  Par contre, le jeu vous poussant régulièrement à utiliser votre Batmobile, comme moi, vous serez certainement nombreux à regretter le gameplay ascensionnel avec le grappin des précédents Batman.

Screenshot-Original (16)

Screenshot-Original (9) Screenshot-Original (19) Screenshot-Original (23) Screenshot-Original (14)

Graphiquement Batman Arkham Knight est pour moi un des plus beau jeu sur console, après the Witcher 3, on est servi et on commence vraiment à enfin sentir une hausse en termes de qualité graphique.  Merci aux nouvelles fonctionnalités de captures d’écran de nos nouvelles consoles, bien pratique pour mettre en avant ce que ça donne réellement.  Gotham City n’aura jamais été aussi belle et ce malgré la nuit oppressante et cette pluie omniprésente (on se croirait dans le Nord ou en Belgique 😛 ), les textures sont fines et détaillées, les décors fourmilles de détails fort plaisant à regarder.

Les éléments destructibles sont très nombreux et les courses poursuites ont du coup un petit coté film hollywoodien à la Michael Bay, tout casse et explose, c’est vraiment impressionnant et joli à voir.

La bande-son est comme d’habitude magnifique, aussi bien du côté des doublages entièrement en VF dont pour la plupart sont des voix officielles tirées de la série animée que du côté des musiques qui n’ont de cesse de nous plonger dans une immersion totale.  Les bruitages sont tout aussi parfaits hormis lors des combats, un côté un peu trop explosif lorsqu’un coup de poing est donné, mais ça ne reste qu’un avis personnel.

Screenshot-Original (1)

Au final, on a ici une conclusion parfaite à la saga des Batman Arkham, tout ici est fait pour que vous gardiez votre pad en main.
Que vous soyez fan ou non de Batman, ce Batman : Arkham Knight est un excellent jeu dont il serait bête de passé à côté.  Un gameplay riche et efficace saupoudré d’une réalisation aux petits oignons font de ce titre un must have de ce début d’été.