logo-black_147616

La série des Tom Clancy’s Rainbow Six a toujours été appréciée des joueurs recherchant un FPS plus technique qui demande un minimum de réflexion au lieu de foncer dans le tas tête baissée comme nous le font faire pratiquement la totalité des FPS moderne.  Personnellement, j’ai surtout joué au R6: New Vegas 2, à l’époque des premiers Rainbow Six, je jouais principalement à Counter Strike, du coup je n’ai pas de point de comparaison sur ceux-là.  Une chose est certaine, ce Rainbow Six: Siege est réellement exigent et vous demandera d’être dans une bonne équipe avec un maximum de coordination.

R6S_Screenshot_5_196978

Pas de mode solo, mais des petites missions dites « situations » qui vous place dans certaines phases de jeux que l’on retrouvera sur le matchmaking multijoueur comme l’extraction d’un otage ou le désamorçage d’une bombe, amusant au début mais on l’oubliera très vite pour passer aux choses sérieuses.

Côté gameplay, lorsque je disais que Rainbow Six : Siege est loin d’être bourrin ce n’est pas totalement vrai,  en fait cela dépend énormément du mode de jeu dans lequel vous allez jouer et également avec qui vous allez jouer.  En gros, généralement les modes de jeu de type versus tournent vite au carnage et ne laissent pas souvent de la place à la subtilité, même si je vous préviens de suite, foncer dans le tas est souvent signe de mort prématurée.  A coté de cela les modes de jeux qui nous demandent d’extraire un otage ou de le protéger de l’assaut de plusieurs vagues d’ennemis est généralement plus subtil et vous demandera d’organiser une petite stratégie, cela vaux également pour les désamorçages de bombes.

La phase de reconnaissance est assez importante pour vite repérer le lieu où est posé la bombe ou pour trouver l’otage rapidement, ensuite vient la phase « d’infiltration », et ici on a énormément d’options, on peut très bien passer par une fenêtre grâce à notre tyrolienne ou carrément oublier la subtilité et faire exploser un mur destructible pour entrer en force.

Pour résumer on a donc un mode coopératif avec notre petite équipe de 5 joueurs contre l’IA et le mode compétitif multijoueur qui nous plonge dans un 5 vs 5.

On a le choix avec un grand nombre d’opérateurs avec leurs atouts et armes personnelles qui seront à débloquer avec la monnaie du jeu que l’on gagnera au fil des parties.  Chaque classes fait partie d’une force d’élite d’un pays bien défini, on pourra choisir entre le GIGN, le FBI-SWAT, les Spetnaz, les SAS et le GSG 9 chacun des agents ayant un rôle important durant chaque match, faites le bon choix.  Au final on a un contenu assez riche pour nous tenir en haleine d’autant plus qu’une série de dlc gratuits vont débarquer avec des nouveaux opérateurs et des nouvelles maps, une chose tellement rare en ce moment qu’il est bon de le citer.

R6S_Screenshot_25_209243 R6S_Screenshot_8_196954

Graphiquement Rainbow Six : Siege n’est certainement pas au niveau d’une grosse super production mais fait très bien son taff, on est ici dans des environnements clos avec énormément d’objets destructibles, vous pourrez même vous frayer un chemin en défonçant les murs ou les sols pour atteindre un étage inférieur.  Moi qui adore jouer avec le moteur physique d’un jeu, ici c’est jouissif à souhait et on prend un malin plaisir à voir le bâtiment se transformer petit à petit en gruyère, surtout lorsqu’un kamikaze se fait exploser dans une pièce, il ne reste plus grand chose d’intact.

L’ambiance sonore est plutôt bien retranscrite avec des sons différents pour chaque type d’armes, d’ailleurs c’est un réel plus d’avoir une ambiance sonore aussi bien réalisée, on pourra très clairement entendre les pas de nos ennemis pour rapidement savoir d’où ils viennent et surtout entendre la respiration stridente particulière des kamikazes à éviter à tout pris.

R6S_Screenshot_11_196960 R6S_Screenshot_3_196932

R6S_Screenshot_23_209239 R6S_Screenshot_9_196956 R6S_Screenshot_1_196928 R6S_Screenshot_2_196930

Le seul réel soucis que j’ai pu rencontrer et non des moindres, la fiabilité des serveurs chez Ubisoft, au lancement du jeu, il a du mal a se connecter aux serveurs, du coup il faut généralement relancer le mode en ligne et faire du forcing pour se connecter et ainsi pouvoir jouer, le matchmaking met également pas mal de temps à trouver une partie, mais rien de bien grave en soi.  Il ne reste plus qu’à espérer un patch pour stabiliser les serveurs.  Surtout qu’au final le reste du jeu tourne nickel.

R6Siege_Wallpapers_KA_2560x1600

En conclusion, j’adore ce nouveau Rainbow Six : Siege, surtout le mode chasse aux terroristes qui s’appréhende comme un mode coopération, c’est le mode auquel je joue le plus.  Les jeux qui nous force à réellement jouer en team et avoir une bonne  communication entre nous est tellement rare en ce moment et pourtant tellement enrichissant.  Si vous avez des amis avec qui jouer, n’hésitez pas et foncer surtout si vous aimez les jeux tactiques.  Si vous êtes seul, malheureusement vous risqueriez de passer à côté de l’attrait principal du jeu, il ne vous restera plus qu’à tenter de communiquer avec une team pick-up.