jc3

J’ai attendu début janvier pour commencer à me mettre à jouer sur ce Just Cause 3, le jeu ayant eu pas mal de soucis lors de sa sortie.  Du coup j’ai croisé les doigts pour espérer avoir une expérience parfaite avec ce titre qui m’est cher, j’ai adoré le deuxième opus avec son vaste monde et ses explosions à foison.  Alors qu’en est-il de ce troisième opus est-il à la hauteur de mes espérances?

Screenshot-Original (8)

le mercenaire pratiquement invincible Rico Rodriguez est de retour et encore une fois pour libérer une gigantesque île de Medici son pays natale du tyrannique dictateur Di Ravello.  Just Cause 3 a du coup, comme les deux précédents opus une histoire de libération, Rico mène une rébellion pour reconquérir les territoires un à un pour au final faire tomber l’infâme dictateur.

Tout les personnages que l’on rencontre mais également le héros en lui même sont des gros clichés ambulant, cela ajoute une bonne grosse dose d’humour, ce qui est loin de me déplaire.  On est face à une bonne grosse série Z qui ne se prend pas au sérieux une seule seconde.

Screenshot-Original (5) Screenshot-Original (9)

Screenshot-Original (10) Screenshot-Original (1) Screenshot-Original (3) Screenshot-Original (2)

Le gameplay est juste jouissif à souhait, Just Cause est bien la seule série de jeu à nous permettre de faire du surf sur le toit d’un avion mis sur le mode auto-pilote pour au final sauter en wingsuit et finir en parachute pour atterrir délicatement sur le toit d’une voiture en route et repartir de plus belle en wingsuit grâce à notre grappin!  Le truc marrant par contre c’est la sensation de lourdeur du personnage lorsqu’on est à pied, on a l’impression qu’il a du mal a avancer, du coup on l’aide avec son grappin 😛 .

Certes facile à prendre en mains jusqu’à ce qu’on mette la main sur les motos, qui sont juste inconduisibles je n’avais pas vécu une telle horreur depuis Watch Dogs, pour les voitures ça passe plutôt bien hormis quelques véhicules, encore heureux qu’au final nous passons le plus clair de notre temps en wingsuit ou en parachute grâce à notre super-grappin.

Concernant la durée de vie on a vraiment de quoi faire, en plus de l’histoire principale, on a des missions secondaires par dizaines sous forme de petits challenges à relever comme la destruction d’une base, une course en mer, terre ou air, j’ai adoré les défis de wingsuit, frissons garantis avec des chutes parfois vertigineuses, le tout avec un système de scorring histoire d’ajouter un peu de piments.

Screenshot-Original (7) Screenshot-Original (6)

Graphiquement, avec un monde ouvert aussi grand et avec un nombre affolant d’objets destructible, Just Cause 3 se défend plutôt bien.  La carte est gigantesque et divisée en plusieurs îles dont une vraiment énorme avec un grand nombre d’éléments destructibles histoire de nous offrir un terrain de jeu parfait pour des heures de destructions.  Le design général du jeu adopte un style légèrement cartoonesque qui me plaît beaucoup, ça renforce le côté second degré qu’apporte l’histoire.  Malheureusement qui dit monde ouvert dit bien évidemment limitation technique et cela se ressent avec un alliasing assez prononcé.

Seul point noir, les temps de chargements, ils sont long, très long même et ce même après le patch de fin décembre le temps de chargement au démarrage est quand même de 1min55, c’est énorme!  A côté de cela, le jeu a parfois beaucoup de mal à suivre et rame lorsqu’il y a de trop grosses explosions, assez fâcheux lorsque l’on sait que l’attrait principal de Just Cause 3 est de tout faire péter sans retenue.

La bande son est vraiment bonne, les doublages en vf sont plus que convaincants et collent bien au style adopté dans le jeu.  Les bruitages et les musiques sont du même acabit et nous plonge dans un environnement tropical en pleine guerre civile.

Screenshot-Original (13)

En conclusion, je pourrais très bien résumer ce Just Cause 3 par « Bang bang, boom boom » ça explose et tire de partout.  Une violence et des effets pyrotechnique qui nous en mettent plein la vue, comme par le passé, du fun démesuré à outrance et ultra jouissif.  Du coup si vous aimez tout faire péter dans un jeu et que vous n’avez pas peur de la répétitivité, ce jeu devrait vous plaire à coup sûr.  Par contre préféré la version sur pc si vous avez une bonne machine, comme je l’ai dit plus haut sur Xbox One notamment le jeu a parfois du mal à suivre.