nfs-logo

Need for Speed est là et encore une fois cela se passe dans un monde ouvert avec le grand retour du tuning que beaucoup adore dans cette série, d’ailleurs les possibilités de modifications sont énormes aussi bien du côté esthétique que de la puissance.  Avec les grosses sorties typées simulation qui se sont succédées (Forza 6 et Project Cars), cela fait plaisir de retrouver un jeu d’arcade qui assume son style sans complexe.

Screenshot-Original (1)

Le scénario vous allez très vite l’oublier tant il reste au ras des pâquerettes.  je ne m’y attarderai pas trop du coup, sachez juste que vous incarnez un jeune pilote qui va tenter de briller dans le milieu des courses de rues.  J’ai été bluffé par les cinématiques qui mélangent 3D et acteurs réels.

Une fois ce petit background établis à nous de nous plonger dans la ville de ce nouveau Need for Speed, et profiter de cette aire de jeu pour réaliser de bons drifts ou de se tirer la bourre lors de courses toujours assez serrées.  En effet l’IA (je l’appellerai IA élastique) sera toujours collée à vous, ne pensez pas larguer les adversaires ni au contraire les voir vous larguer il y aura toujours un dosage pour que vous aillez l’impression d’être toujours au cœur de la course.

Screenshot-Original (01) Screenshot-Original (7)

Le gameplay est nerveux et ultra simple à prendre en main, peut-être même un peu trop parfois.  La série des Need for Speed a toujours été très axée arcade (hormis les épisodes shift), et ici l’arcade est poussée à son paroxysme, pour preuve, je déteste le drift mais ici je prends un plaisir fou à pratiquer cette discipline tant ici il est aisé de partir sur un long drift avec un petit coup de frein à main.  Le seul truc qui m’a un peu fait rager vient de l’IA, autant j’aime bien le système élastique et agressif dans un jeu d’arcade ça nous permet de ne jamais être seul en course, mais cette IA a un gros point faible dans les épreuves de touge nous sommes certes obligés d’être collé aux autres concurrents pour faire un maximum de points mais là les adversaires sont vraiment trop collants on perd énormément de point à essayer d’éviter les collisions.

Ce Need for Speed ce déroule encore une fois dans un monde ouvert et qui dit carte plus ou moins grande, dit course poursuite avec la police sauf qu’ici la police contrairement aux derniers épisodes de la série ne vous posera pratiquement aucun problème, pire, pour certains défis je me suis même surpris à les attendre pour ne pas les semer trop vite.

Screenshot-Original

Screenshot-Original (5) Screenshot-Original (03) Screenshot-Original (02) Screenshot-Original (3)

Graphiquement superbe, ce Need for Speed offre un joli terrain de jeu plongé dans une nuit parfaite à mes yeux, l’éclairage dynamique nous en met plein la vue et surtout, chose importante, la visibilité est très bonne et ceux qui me connaissent le savent, je n’aime pas la nuit 😉 .  Le rendu général est vraiment photo-réaliste et si vous avez vu les différents trailer du jeu vous savez de quoi je parle, aussi bien les voitures que les décors tout est superbement bien rendu avec très peu d’alliasing.  De plus avec une sensation de vitesse grisante et des effets de lumières surprenant on a un jeu qui nous éclate quand même bien la rétine par moment, c’est superbe.

Alors certes c’est très beau et plus ou moins fluide, mais bon sang que la ville peu être vide, ça manque clairement d’animation. Je ne parle même pas de la nuit omniprésente qui cela dit en passant a un rendu magnifique, mais vous roulerez toujours la nuit hormis dans un petit quartier où par magie on passe de la nuit à la matinée d’un claquement de doigt, vraiment pas réaliste sur ce coup!

La bande son est pas trop mauvaise, les bruitages des voitures sont puissants à souhait, on sent leur puissance.  Côté musique il faut aimer la musique électro ce qui n’est pas vraiment mon cas mais j’avoue que la playlist s’adapte plutôt bien au style du jeu.

ME3050492727_2

En conclusion, si vous cherchez un jeu de course très typé arcade Need for Speed est fait pour vous surtout que là son prix a tellement chuté qu’il serait bête de s’en priver.  Avec un grand nombre d’épreuves variée vous aurez un bon paquet d’heures de jeu au compteur pour le boucler.  Par contre pour y jouer il vous faudra être connecté en permanence, pas spécialement dérangeant mais bon il faut le savoir.  Au final, on a ici un excellent reboot et un très bon jeu d’arcade en attendant le prochain Forza Horizon.