logo

En tant que fan de Xcom Ennemy Uncnow, sur lequel j’ai joué de très longues heures sans jamais sentir l’ennui venir, j’étais vraiment au taquet pour accueillir ce Xcom 2 à bras ouverts.  Il aura fallu attendre près de quatre ans pour voir arriver une suite à ce superbe jeu et je ne suis pas déçu d’avoir attendu.  Le grand retour des tirs improbables manqués et des overwatch qui font mouche pour nous sauver la peau.

2016-02-13_00001
Le scénario de Xcom 2 démarre 20 ans après l’invasion du précédent opus, il part du principe que vous avez perdu votre partie dans Xcom, du coup, oublier votre victoire héroïque, ici les aliens ont pris possession de la terre!  Du coup à nous de reconstruire la rébellion qui nous permettra de stopper cette invasion et surtout arrêter l’avancée du grand projet secret « avatar » que les aliens ont mis en place.

2016-02-05_00005 2016-02-07_00001 2016-02-08_00003 2016-02-08_00004

Le gameplay est agrémenté de quelques nouveautés dont la possibilité de pirater certaines choses.  La grosse nouveauté se trouve dans une nouvelle approche des missions, dans un grand nombre de celles-ci, vous serez en mode infiltration, ce qui vous laisse un peu plus de marge pour vous positionner tout en observant les rondes que vos ennemis font.

La difficulté de Xcom 2 a quant à elle été rehaussée, par exemple, dès les premières missions du jeu vous tomberez nez à nez avec des sectoïdes qui ont gagnés une nouvelle aptitude permettant de réanimer un de leurs collègues mort, les Berserker seront également très rapidement de la partie.  Autant vous dire qu’on ne se balade pas aisément dans les niveaux.

En plus de cette difficulté, j’ai trouvé ce nouveau Xcom plus oppressant que le précédent, en effet, le projet avatar avance super vite et on se retrouve assez rapidement avec un couteau sous la gorge pour réduire cette menace dans les plus brefs délais.  Ce qui pour moi n’est pas un bon point, car énormément de missions se jouent avec un laps de tour à jouer assez court, et bon sang que je n’aime pas ça car cela nous force à avancer plus vite et prendre énormément de risque là où dans le premier épisode on était plus tranquille.

On retrouve certains types de missions que l’on pouvait avoir dans le premier Xcom, nous avons des missions d’exfiltration ou meurtre de VIP, sauvetage de civils, destruction d’un objectif ou le piratage de ce dernier afin de récupérer des données.

Comme toujours, le jeu se joue au tour par tour avec une petite gestion de base qui nous permet d’améliorer notre escouade.  Là où précédemment l’erreur était impardonnable, ici vous devrez redoubler de vigilance, la moindre erreur se paye cash!  Vous vous précipitez trop vite vers l’avant sans vous soucier de votre couverture, vous pouvez pratiquement être certain qu’au tour suivant votre soldat sera mort.  Une stratégie que j’ai toujours adoré dans les Xcom, pensez à trouver les bonnes couvertures et abuser du mode overwatch, celui-ci sera votre meilleur moyen de survie.  D’autant plus qu’il faut garder à l’esprit qu’ici la mort est définitive, n’espérez pas voir un de vos soldats hautement gradés ressusciter par magie.

Concernant la gestion du Talion, notre base mobile, elle nous permet toujours de construire des modules qui nous permettrons de faire des recherches sur les technologies aliens et ainsi avoir un armement plus puissant pour annihiler l’envahisseur.  Par contre qui dit base mobile dit place réduite, il faudra faire des choix et des sacrifices pour optimiser cet espace réduit.

2016-02-08_00002 2016-02-08_00001

2016-02-09_00003 2016-02-05_00008 2016-02-05_00004 2016-02-08_00003

Graphiquement très beau, Xcom 2 tourne très bien sur ma petite machine (Core I7 4770K et une GTX 760), par contre je n’ai pas pu tout mettre à fond, du coup pour l’antialliasing je dois me contenté du FXAA, je m’attendais à pouvoir tout laisser en ultra hélas non, d’ailleurs cela serait bien de voir arriver un patch pour optimiser un peu mieux ce titre, histoire que les machine moins récente puissent le faire tourner aisément sans non plus devoir tout mettre au minimum et également pour pourquoi pas réduire les temps de chargement.

Le level design est toujours aussi soigné avec des niveaux construits aléatoirement pour une rejouabilité encore plus poussée.  Les armes et armures sont vraiment bien faites et donnent un petit coté anarchique avec des armes fabriquées en combinant des morceaux d’armes aliens le tout fixé avec des bouts de scotch, j’adore!

La bande son est plutôt bonne avec un doublage français très convainquant.  Les musiques sans être exceptionnelles nous plongent tout de même dans l’ambiance.

2016-02-06_00001

En conclusion, Xcom 2 est une pure tuerie, si vous avez aimé Xcom Enemy Within et Enemy Unknow, vous  allez adorer celui-ci.  Pour moi, c’est certainement le GOTY de ce début d’année à posséder sur pc!  N’hésitez pas et foncer, vous prendre un grand plaisir à voir vos soldats louper leur cible à 89% de chance de toucher… Ou pas 😛 .