Quantum_Break_Logo

Quantum Break, le jeu que j’attendais le plus et qui certainement vous, joueurs sur Xbox One attendiez également le plus.  L’expérience m’a toujours appris qu’une trop grosse attente résultait souvent d’une déception et sur ce coup, Remedy ne m’a pas déçu une seule seconde, bien au contraire, ils nous ont sorti un jeu qui frise la perfection.  Qui n’a jamais rêver de pouvoir manipuler l’espace temps?  Hop plongeons découvrir la mécanique quantique et lançons nous dans ce Quantum Break!

Quantum Break_REVIEWS_Screenshot 8

Je n’ai vraiment pas envie de vous spoiler l’histoire surtout qu’ici elle joue un rôle majeur dans votre manière de jouer avec ses différents embranchements.  D’ailleurs, chose rare en ce moment, le scénario est très bon et il vous tiendra en haleine tout au long de votre aventure, il est digne d’un film ou une série TV.

On incarne Jack Joyce qui sera amené à venir aider Paul Serene, un de ses amis proche et surtout grand chercheur de l’université de Riverport, qui effectue des recherches de « téléportation temporelle », comme vous vous en doutez tout ne va pas se passer comme prévu et la façon dont tout cela démarre est juste superbe et je vous laisserai le découvrir par vous même.  Suite à cet accident, le cours du temps en sera affecté et notre héros également se verra octroyé des pouvoirs fort pratiques (arrêt du temps, bouclier temporel et j’en passe).  Avec ses nouveaux pouvoirs, Jack va essayer de réparer le cours du temps, mais c’est sans compter sur la venue d’une puissante organisation nommée Monarch qui a autre chose en tête.

L’histoire de Quantum Break est divisée en cinq chapitres, tous entrecoupés non pas par des cinématiques mais des épisodes d’une série avec de vrai acteurs et non des moindres; Dominic Monaghan (LOST), Aiden Gillen (GOT) voir même Shawn Ashmore (X-Men), durant chacune une vingtaine de minutes, en plus, les choix que vous aurez fait durant votre partie influenceront sur les épisodes que vous verrez,  autant vous dire qu’ils ont mis les moyens sur ce coup.

Quantum Break_REVIEWS_Screenshot 7 Quantum Break_REVIEWS_Screenshot 9

Quantum Break_REVIEWS_Screenshot 4 Quantum Break_REVIEWS_Screenshot 5 Quantum Break_REVIEWS_Screenshot 6 Quantum Break_REVIEWS_Screenshot 10

Que tous ceux qui ont peur de se retrouver face à un jeu sans gameplay, je vous rassure de suite les phases d’actions dans Quantum Break n’ont pas été mises de côté malgré la forte mise en avant de la série et du scénario.  La prise en mains de Quantum Break est immédiate et très nerveuse, j’ai rarement vu des gunfights qui bougeaient autant surtout avec les différents pouvoirs à notre disposition.  On n’a pas une minute de répits et on ne nous laisse jamais souffler.

Petite feature, comme dans Max Payne, on a un petit bullet-time lorsque l’on tue le dernier ennemi d’une vague avec un effet plutôt bien réussis, les plus sadiques apprécieront le fait qu’ici aussi on peut continuer à cribler de balle notre assaillant durant cette phase.

Seul point noir du gameplay, il n’y a pas de système de couverture, cela peu paraître anodin mais durant les séquences de gunfights, cela m’a énormément manqué.  Mais bon rien de bien grave en sois, on s’adapte vite surtout qu’avec nos différents pouvoirs on est généralement en mouvement.

Quantum Break_REVIEWS_Screenshot 1 Quantum Break_REVIEWS_Screenshot 18

Qu’on se mette de suite d’accord, pour moi, graphiquement, Quantum Break est un des plus beau jeu auquel j’ai pu jouer sur Xbox One pour le moment.  On reconnaît dès le premier coup d’œil le design général des jeux de Remedy comme Alan Wake.

Visuellement, je n’ai aucun reproche à lui faire, les textures sont fines et le jeu ne souffre pratiquement d’aucun alliasing et surtout il est très fluide malgré la centaine d’effets.  D’ailleurs parlons-en, des effets de particules et de lumières, vous allez en bouffer, chaque objet est animé et peut se retrouver à voler dans tout les sens durant les phases d’actions, j’ai réellement été impressionné par la physique des objets.  Tant qu’on est à parler de qualité graphique, vous serez plus que surpris par la modélisation des visages des protagonistes, on les reconnaît au premier coup d’oeil, un travail monstrueux a été mis en oeuvre pour que les acteurs soient plus vrai que nature en jeu.

Quantum-Break-5

En conclusion, vous pouvez sauter sur Quantum Break les yeux fermés, on a ici une exclusivité Microsoft qui est à la hauteur de toutes nos attentes.  Un jeu avec une histoire haletante accompagnée d’un gameplay aux petits oignons, le tout saupoudré de graphisme qui vous en mettra plein les yeux en font de Quantum Break un must have, assurément le jeu à ne pas louper!  En tout cas, moi j’ai adoré et je compte bien tester les différentes options de scénario pour voir chaque épisode.