dark_souls_iii_logo_by_irancover-d8wh4bm

Après Bloodborne, j’avoue que j’avais un peu peur de me retrouver avec un Dark Souls amputé de son âme.  Je tiens à rassurer de suite les fans qui comme moi craignaient ce tournant, car il est certain que je ne suis pas le seul à avoir eu cette grosse crainte, c’est bel et bien un Souls et c’est tant mieux.  Cela fait réellement plaisir de voir que FromSoftware a su garder l’âme des Souls tout en ajoutant certaines bonnes petites choses de BLoodborne (car oui même si on n’a pas aimé ce dernier, il y a quand même 2-3 trucs pas mal dans ce jeu ;) ).  Pour moi, ce Dark Souls 3 est peut-être même le meilleur des trois.

Screenshot-Original 1

Cette fois-ci, fini le mode carcasse (enfin presque, mais je ne vous en dit pas plus) et l’histoire sur l’humanité, vous êtes cette fois-ci accueilli sur les terre de Lothric en tant que Morteflamme, royaume totalement désolé depuis que les seigneurs ont quittés leurs trônes.  La flamme du monde est en train de s’éteindre et c’est à nous d’entretenir (ou pas) cette flamme.  Pour ce faire il vous faudra affronter les quatre grands seigneurs et déposer leurs cendres sur leur trône respectif.  Comme d’habitude dans un Dark Souls, la narration se fait par le biais des objets ramassés qui regorgent d’informations sur le background.

Pour l’histoire j’aurais bien aimé en apprendre plus sur l’espèce de parasite qui a pris possession de certains ennemis au point de les transformer, bon j’ai certainement du passé à côté d’un item qui expliquait cette mutation dans la description.

Screenshot-Original (22) Screenshot-Original (2)

Le gameplay a subi quelques petits ajustements et rend ce Dark Souls 3 légèrement plus aisé sans non plus devenir trop simple; le geste et la vie qui remontent super vite avec les fioles d’estus, les esquives sont bien plus réactives,  à côté de ça, on voit disparaître les gemmes de vies qui étaient bien pratiques en début de partie sur Dark Souls 2.  Les ennemis cette fois-ci sont plus vifs que jamais et je ne vous parle pas des boss qui bien souvent une fois leur deuxième phase passée, ils deviennent de vrais plaies bondissantes un peu partout dans l’arène.  Malgré le fait que le jeu a gagné en rapidité, il garde les même mécaniques, on observe les paterns puis on attaque lorsqu’ils font une petite pause.

Le multijoueur fait partie intégrale de l’ADN des Dark Souls et c’est bien évidemment toujours le cas dans ce troisième opus, il y a toujours les serments axés sur le pvp, les serments pour aider les joueurs se faisant envahir et bien évidement le serment solaire pour la coop.  D’ailleurs la coopération n’aura jamais été aussi facile d’accès dans un Dark Souls que dans celui-ci, en effet si vous voulez jouer avec un ami, plus besoin de se soucier des niveaux d’écart, un simple mot de passe et vous pourrez jouer ensemble, le jeu se chargeant de calibrer vos statistiques pour les mettre au niveau du joueur le plus bas.

Une fois le jeu fini, je n’ai qu’une envie c’est d’y retourner pour me faire les deux fins suivantes sur les trois possibles et également réussir les quêtes des pnj qui sont cette fois-ci bien plus compliquées à réaliser que dans les deux précédents opus, il y a beaucoup de paramètres et de variables à prendre en compte, du coup on a vite fait de louper la quête sans vraiment s’en rendre compte juste parce qu’on a parlé à quelqu’un ou allumé un bonfire qu’il ne fallait pas toucher…  Autant vous le dire de suite, en terme de durée de vie, ce Dark Souls 3 est juste énorme!  Mon seul regret et point noir à mes yeux sur cet épisode, c’est le ng+ qui me parait moins intéressant que par le passé, en effet ici certes les ennemis sont légèrement plus puissants mais c’est tout, il n’y a rien d’autre comme changement, pas de nouveaux placements d’ennemis par-ci par-là, c’est dommage.

Screenshot-Original (13) Screenshot-Original (12)

Screenshot-Original (26) Screenshot-Original (29) Screenshot-Original (15) Screenshot-Original (25)

Graphiquement, contrairement à ce qu’il s’est fait dans le passé, ce Dark Souls 3 est vraiment superbe!  Les textures et jeux de lumières sont tout bonnement magnifiques.

Le design général et son monde médiéval avec ses grands châteaux se rapproche fortement d’un Dark Souls 1 avec une atmosphère plus sombre et terne que le deuxième opus.  Le level design est lui aussi bien plus proche du premier opus avec une tonne de raccourcis à débloquer et des niveaux très grand là où le second était plus linéaire et nous dirigeait directement d’un bonfire à un autre bonfire pratiquement en ligne droite.  Par contre, j’y ai trouvé moins de mur illusoire que dans les précédents opus, mais, certain sont clairement plus vicieux que par le passé avec notamment des murs illusoires placés derrière un coffre (attention au mimic qui sont très nombreux cette fois-ci), je pense que beaucoup de monde passeront à côté de ceux-ci.  En plus quelques murs bien cachés dissimulent des zones entière de jeu qui sont vraiment intéressantes à visiter, notamment le Pic du Dragon Ancien avec sont gros boss qui est certainement le plus facile à tuer du jeu.

Techniquement, pour une fois, FromSoftware a bien bichonné son bébé, c’est le plus beau et le plus aboutit des Dark Souls, ça change car d’habitude les Souls ne sont pas du tout connu pour leur qualité graphique.

Malgré tout, le jeu souffre de pas mal de ralentissements dans certaines zones, notamment vers la fin du jeu dans les grandes archives, dès que les mains sortent des bibliothèques c’est une horreur.

Pour les musiques, on en prend encore une fois plein les oreilles, on se tape des moment inoubliable avec une ambiance folle durant les combats de boss.

Screenshot-Original (1)

En conclusion, Dark Souls 3 est une pure merveille, un finish magistral de cette série qui aura marqué énormément de joueurs.  Ce Dark Souls est bourré de fan service avec tout un tas de petit clins d’oeil aux précédents opus, moi j’adore.  En tout cas si vous avez aimé les précédents Souls, vous ne pouvez pas être déçu de celui-ci.  Perso avec une bonne centaine d’heure de jeu dessus, je ne m’en lasse toujours pas et c’est bon signe.  Foncez les yeux fermer, vous en aurez pour votre argent.  J’espère néanmoins qu’ils n’arrêteront pas de nous sortir des jeux aussi bons.