1401716334-hftr-logo

Homefront, ce jeu qui a tant fait parler de lui, à l’époque je n’avais pas joué au premier opus tant il était critiqué (peut-être ai-je loupé un jeu sympathique).  Le côté monde ouvert de Homefront : Revolution a de suite attiré mon attention, j’adore tout particulièrement ce genre et les missions coop annoncées ont encore plus renforcé mon envie de jouer à ce titre.  Ai-je eu raison et est-il meilleur que le premier opus?

maxresdefault (1)

L’histoire démarre très rapidement avec la présentation de la montée en puissance du futur envahisseur, la Corée du Nord.  On y découvre très rapidement les soldats Coréens débarquer sur le sol Américain pour augmenter leur dictature en prenant possession des armes.  Petit à petit, une révolution va se mettre en marche et notre héros se retrouve en plein coeur de cette révolte naissante avec pour seul objectif reprendre possessions de son pays.  On est ainsi très vite embarqué au coeur du sujet avec cette courte introduction et il ne nous reste plus qu’à renforcer les rangs de la révolution pour mener à bien notre quête.  Perso j’ai bien aimé ce pitch ça change de voir le pays le plus puissant se faire renverser.

20160515193139_1-100661368-orig 3048030-homefront+hearts+and+minds+101+-+2

dd9e8d8c3a6c77d57c2d3034f7ed87ee 3048033-homefront+hearts+and+minds+101+-+5 1453816094-76-capture-d-ecran 3048031-homefront+hearts+and+minds+101+-+3

Le gameplay n’est pas parfait, il ressemble à celui de Dying Light mais en plus lourd, le free run n’est pas aussi intuitif. Par contre, à partir du moment où j’ai réussi à faire abstraction des quelques défauts de gameplay, j’ai rapidement pris du plaisir à jouer à Homefront : The Revolution.  Mais force est de constater que l’ennuie s’est assez vite installé et petit à petit j’avais de plus en plus de mal à me mettre à fond dessus.  J’ai limite dû me forcer pour le finir (on est chasseur de succès où on ne l’est pas).  Pour le reste, le feeling des armes est plutôt bon et elles font de bon dégâts.  Enfin, comme je le disais, l’ennuie s’installe tout de même et cela est surtout à cause des quêtes qui ne sont pas assez variées à mon goût, les quêtes secondaires appelées jobs, ne sont vraiment pas intéressantes, quand tu te trouve avec des quêtes qui te demande de photographier un certain nombre de civils ou de gardes, de tuer 5 snipers au fusil d’assaut etc, ce n’est pour moi pas la définition de « fun ».  Je pense qu’on peut espérer bien mieux dans un jeu vidéo…  Bon passons aux choses agréables car il y en a quand même, la possibilité de customiser nos armes et notre équipement est assez poussé et se fait rapidement, l’argent rentrant facilement, on ne se retrouve pas bloqué à vouloir améliorer tel ou tel équipement.  La carte est divisée en plusieurs quartiers plus ou moins grand qu’il vous faudra libérer en capturant certains points stratégiques, le bourrinage est plus aisé que l’infiltration, donc n’hésitez pas et ce même dans la difficulté la plus haute à y aller franco avec quelques révolutionnaires à vos coté pour vous prêter main forte.

Ma réelle déception pour ma part se trouve dans le mode coop dont la difficulté est assez mal dosée avec un framerate et des graphismes qui ont bien chutés par rapport au solo.  Autre point noir de ce mode coop (qui plaira à ceux qui aime les jeux de hasard) pour vous stuffer il faudra passer par des achats de coffre qui vous fournira aléatoirement de l’équipement.

20160515194544_1-100661370-orig homefront-the-revolutio-56fc2c974f212

Graphiquement, Homefront : The Revolution tourne sous Cry Engine, un moteur qui a montré ses preuves plus d’une fois et en a dans le ventre.  Ici il n’est clairement pas poussé à son maximum, le jeu n’est pas moche loin de là, les visages des personnages sont plutôt convainquant et les textures vraiment pas mal.  Mais je m’attendais à être bien plus impressionner avec un tel moteur graphique surtout quand on sait ce qu’il peut fournir.  A côté de ça, l’ambiance sonore est très bonne, on est dans l’ambiance avec les Coréens qui nous agressent à chaque coin de rue et j’ai plutôt apprécié les doublages en français, il n’y a que les sons des armes qui ne sont pas parfaites.

L’univers général est vraiment pas mal et le level design de la ville est très réaliste, perso j’ai bien aimé me balader dans cette ville dévastée qui est assez cohérente dans son ensemble on ressent bien l’ambiance oppressante qui règne sur les U.S.A. dû à l’oppression des Coréens.

winner-02

En conclusion, ne vous ruez pas sur ce Homefront : The Revolution, il n’est pas très beau et a de sérieux soucis de gameplay et en plus est affublé d’un peu trop de bug.  Maintenant si vous avez aimé le premier vous devriez très certainement accrocher à ce deuxième opus, ce Homefront n’est pas non plus une horreur, juste pas top.  Au pire lors d’une bonne grosse promo ça peut vous caler quelques heures de jeux.