dishonored_2_logo

J’avais pris énormément de plaisir à jouer sur le premier Dishonored, à l’époque je l’avais fait sur pc et l’univers steam punk avec des pouvoirs et un  gameplay très axé sur l’infiltration m’avais directement conquis.  C’est donc avec une grande joie que je me suis plongé dans le second opus tout en espérant que les développeurs gardent l’essence du jeu originel que j’avais tant aimé.

dishonored1 861-5

Quinze années ce sont écoulées entre les deux épisodes et Emily la fille de Corvo est enfin au pouvoir. Un peu comme dans le premier opus, l’histoire de Dishonored 2 démarre fort, on se retrouve rapidement face à un gros coup d’état sanglant visant à destituer le trône de Dunwall, je ne vous dirais pas par qui car je risque de dévoiler un énorme spoil.  Nous devons choisir directement avec quel protagoniste jouer, Corvo ou Emily Kaldwin, chacun des personnages ayant ses propres traits si vous décidez bien sûr de jouer avec les pouvoirs activés, le choix ne sera donc pas que cosmétique, car au final que l’on prenne l’un au l’autre personnage l’histoire restera la même, il y aura juste quelques petites phrases lors des dialogues ou lors des interactions avec le décor qui changeront.  D’ailleurs concernant les pouvoirs, l’arrivée du patch incluant le new game+ permet d’utiliser tout les pouvoirs sur un même personnage.  Une fois le personnage choisis il ne nous reste plus qu’à retrouver les commanditaires derrière ce coup d’état et ainsi redorer le blason de la famille, en tout cas en deux épisodes on peut dire qu’on en veut clairement à la famille Caldwin, une famille maudite.

861-4

861-1 20161114123909_1 dishonored4-1920x1080 dishonored-2-4

Le gameplay de Dishonored 2 garde fidèlement les bases qui ont fait le succès du premier opus, le level design est toujours très ascensionnel et nous offre tout un tas de possibilités pour arriver au but de chaque mission.  On prend un plaisir fou de jouer en mixant pouvoirs et armes aussi bien au corps à corps qu’à distance.  D’ailleurs il est toujours possible de finir le jeu sans tuer un seul personnage (cible principale compris, il faudra d’ailleurs pour certaines cibles trouver des alternatives plutôt fun), en tout cas pour ma part ça a été un bon gros « Challenge Accepted :D  » c’est ce que j’ai fait pour mon premier run et c’était bien grisant de le faire de cette façon, bien entendu sur mon second run je me suis lâché et là je tue tout ce qui est hostile!  En tout cas n’ayez aucune crainte, le gameplay est bien rôdé et la prise en mains est immédiate sur ce Dishonored 2.

Qui dit nouveaux personnages jouables dit également gameplay avec pas mal de pouvoirs uniques.  Emily apporte avec elle la capacité de se transformer en ombre errante, qui pour moi est le meilleur de son arbre surtout lorsque l’on veut être discret et non létal, ensuite le pouvoir « Domino » qui est excellent pour neutraliser plusieurs ennemis d’un coup, vous les liez un à un et ensuite si vous assommez ou tuez l’un d’entre eux, les autres subiront le même effet.  Ensuite clone d’ombre et transposition qui sont étroitement liés, l’un permet de créer un clone pour faire diversion tandis que le second permet de contrôler notre clone et pour finir un petit pouvoir que j’ai aimé du côté de Corvo, le pli temporel qui permet de figer le temps pendant un court instant.  Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir les autres pouvoirs.

Autre nouveauté, toute une séquence du jeu se déroule entre le passé et le présent avec un petit objet qui nous permet de passer d’un à l’autre et de regarder à travers son miroir pour observer le passé histoire de ne pas se faire surprendre par un garde lorsque nous passerons dans ce nouvel espace temporel.

Comme pour le premier Dishonored, beaucoup de petites quêtes secondaires peuvent être loupées si vous ne fouillez pas convenablement chaque zone du jeu, en effet la plupart de ces quêtes demandent de rencontrer des personnages parfois bien planqués dans un recoin de la ville.  Du coup vous savez ce qu’il vous reste à faire et n’ayez pas peur de prendre votre temps, beaucoup de surprises vous attendent derrière les portes verrouillées!

dishonored-2-57ce6cb39b9fa 861-2

Graphiquement, Dishonored 2 est vraiment pas mal, on est toujours face à une direction artistique excellente les décors sont sublimes et tous très cohérents, on vit vraiment dans la ville de Karnaca qui ressemble grandement à Dunwall.  Mais malheureusement sur xbox one en tout cas j’ai comme une espèce de filtre flou qui donne parfois l’impression d’avoir des textures en basses résolutions, j’avoue que sur ce coup, ce n’est pas digne de cette génération de console!  Malgré tout j’ai rapidement oublié ce petit désagrément pour profiter pleinement du jeu et on sent quand même que le moteur graphique en a sous le capot, j’imagine bien à quel point sur pc il doit être beau.

La bande son, pour ceux qui ont déjà joué à Dishonored, vous ne serez pas surpris si je vous dis qu’elle est excellente, les musiques sont superbes et d’ailleurs vous vous surprendrez à vous arrêter lors de votre escapade devant des chanteurs de rues qui vous offrent un bon spectacle pour vos oreilles.  Les doublages en français sont toujours aussi bon et pour une fois notre personnage parle, cela fait vraiment plaisir quand un développeur prend la peine de nous offrir des doublages digne de ce nom pour nous.

3075287-dishonored-2-gameinformer-cover-02

En conclusion, Dishonored 2 est encore une fois un pur chef d’oeuvre et ravira les fans du premier et plaira tout autant à ceux qui découvre la licence, malgré tout je vous conseille quand même de faire le premier Dishonored car on est sur une suite directe et vous risquerez de passer à côté de certaines subtilités du scénario.  En tout cas je le conseille à tout le monde et même si sur console il souffre de quelques soucis techniques il reste un très bon jeu qui offre une excellente durée de vie de plus avec ses deux personnages on a deux gameplay totalement différent.