logo

Après un premier opus qui a fait parler de lui et pas toujours en bien, Ubisoft avait du boulot pour redorer le blason de la licence Watch Dogs tant prometteuse.  Franchement malgré toutes les craintes de me retrouver à être déçu comme pour le Watch Dogs premier du nom, j’ai été agréablement surpris de voir le boulot accomplis pour nous fournir un jeu digne de ce nom avec Watch Dogs 2.

watch-dogs-2-work-capture-screenshot-2016-11-22-00-19-01png watch-dogs-2-05

L’histoire de Watch Dogs 2 démarre avec Marcus qui se fait recruter par DedSec alors qu’il est en pleine infiltration dans les locaux de Blume, la société qui a créé le CTos, une espèce de gros big brother qui collecte un maximum d’information sur la population, son incursion dans ce bâtiment a pour but d’effacer ses traces sur leurs serveurs.  Une fois intégré au sein du groupe de hacker, Marcus mettra tout en oeuvre pour aider DedSec à faire ouvrir les yeux de la population sur le mal que peut faire le CTos.

fini le sérieux en sur-abondance et vive la dérision, sur ce point cela ressemble grandement à ce que fait Rockstar dans ses GTA en pointant du doigt ce qui ne tourne pas toujours rond dans notre société.  En tout cas du côté des parodies, Ubisoft s’est bien lâché, on reconnaîtra sans aucune difficulté Google sous l’acronyme Nudle (du bâtiment en passant par Nudle map), Uber, même Ubisoft s’est intégré dans son propre jeu, enfin j’en passe des tonnes et vous les découvrirez vous même.

watch-dogs-2-unicorn watch-dogs-2-v-4k-na-pc-image-4345

wd2_1_hd watch-dogs-2-5829d5e2ecdc8 watch-dogs-2-review-shot-21 7785793448_watch-dogs-2-20161114175032

Le gameplay reste dans les grandes lignes identique au premier opus, il s’est juste énormément étoffé avec des nouveaux gadgets et un paquet de nouvelles interactions surtout au niveau des possibilités de piratages.  Cette fois-ci le piratage est clairement au centre du gameplay et non une option qu’on te donne pour faire mumuse.  Il est clairement possible de faire tout le jeu sans utiliser d’armes à feu, d’ailleurs il m’est souvent arrivé que mon perso ne bouge pas de son emplacement initiale, je m’amuse bien souvent avec les deux drones disponible (le drone volant et le jumper) tout en utilisant le décor ou les appels de factions pour détourner l’attention des ennemis dans les différentes zones à explorer.  J’ai beaucoup aimé ce système où tu es limite en tant qu’observateur du chaos engendré par le piratage à distance.  Surtout que Marcus est loin d’être un Rambo, quelques balles suffisent à le mettre par terre, du coup établir une petite stratégie à distance est souvent plus judicieux.

Qui dit monde bac à sable, dit bien évidemment activités annexes et ce Watch Dogs 2 ne déroge pas à la règle avec un paquet de choses à faire en plus des missions.  On pourra faire des courses de drones, de motos ou de karting, il y a également des petites missions de type Uber mais qui tournent généralement plus à la Crazy Taxis et une application de photo qui nous fera visiter la ville dans ses moindres recoins pour y réaliser nos meilleures prises de vues.  Le système d’invasion du premier est toujours présent et un mode coop permet de s’amuser avec des potes sur des petites missions ou simple pour foutre du bordel sur la map.

concernant la conduite il y a clairement du mieux par rapport au premier opus mais il y a encore des efforts à faire pour arriver à une conduite à la GTA qui allie fun et réalisme.  Ici dès que ça roule vite on a l’impression que la voiture pèse 10kg et tourne beaucoup trop vite et c’est pire à moto où les lois de la gravité sont inexistantes.  La conduite des bateaux est assez sympa avec une motion spéciale aux voiliers qui ont un maniement proche de ce que l’on pouvait voir dans Assassin’s Creed : Black Flag.  Au final il y a du mieux mais je pense qu’ils peuvent encore s’améliorer sur ce point, c’est jouable mais ça serait tellement plus fun avec une conduite plus fluide, Ubisoft, ressortez la conduite de Driver SF et ça sera nickel!

7785793452_watch-dogs-2-20161114231415 watch-dogs-2-review-shot-4

Graphiquement, Watch Dogs 2 ne m’a pas déçu, le fait que pour cet épisode, Ubisoft ne nous ai pas survendu son jeu y est pour beaucoup, on est peut-être pas au niveau de GTA 5 en terme de texture et de finition, mais la ville de San Francisco est tellement bourrée de détails et d’animations qu’on lui pardonne les quelques petits défauts qu’il a.  La ville nous offre d’ailleurs une vaste étendue de jeu aux couleurs bien plus chaudes que pour le premier opus, j’avoue que ce n’est pas pour me déplaire.  Il n’est d’ailleurs pas rare de s’arrêter au détour d’une ruelle pour admirer le paysage, un graff ou simplement des passants qui ont généralement des attitudes très réalistes et souvent cocasses.

La bande son est également très bonne avec une playlist qui est très variée, il y en a pour tout les goûts, cela va du rock au hip hop en passant par la musique classique.  Les doublages en français sont excellents, les voix collent vraiment bien au caractère de chaque personnage.

7785793442_wd2-hr-hackerspace-horizontal-story-trailer-pr-160923-4pm-cet

En conclusion, avec ce Watch Dogs 2, Ubisoft a enfin pris la bonne direction pour sa nouvelle licence, j’espère que pour la suite ils garderont cette ligne de conduite car elle me plaît bien plus que pour le précédent opus, aussi bien pour son histoire que pour son style sans prise de tête et décalé.  Cela a parfois du bon d’oublier le passé et repartir sur de nouvelles bases.  En tout cas je le conseille à tout ceux qui cherche un bon défouloir qui détend bien.