572dc161-0e1c-4ff2-ae9f-bfc4d03ecb08

Cuphead, c’est l’histoire d’un petit studio indépendant qui aura fait monter la hype sur son jeu dès les premières secondes de gameplay tant le design est réussi.  Cela arrive souvent que la hype monte grâce à un rendu visuel qui déchire la rétine lors de gros trailers à l’E3.  Ici ça a été le cas, mais pas à renfort de grosse 3D réaliste, mais grâce à un style dessiné rappelant les bons vieux « mickey » des années 30-40.  Cela dit, une approche visuelle ne fait pas tout dans un jeu, voyons de plus près ce que Cuphead a dans le fond de sa tasse.

galerie-cuphead_2

Pour la petite histoire, même si elle est très secondaire, on est ici dans un jeu à l’ancienne (un peu dans le style Mario va sauver la princesse).  Nous avons ici deux frères qui perdent un paris contre le diable en personne lors d’une partie de dés.  Ce dernier pour que vous puissiez honorer votre dette et ne pas perdre votre âme, vous demandera d’aller chercher celle des boss qui sont disséminés un peu partout sur la carte (dit comme ça, ça rappelle étrangement Dark Souls et sa quête des âmes de boss haha).  Par contre, c’est ici que je parlerai du seul point noir du jeu à mes yeux, tout est en anglais (voix, sous-titres et même les menus), les anglophobes risquent d’avoir un peu de mal même si il n’y a rien de bien compliqué à comprendre.  Cela dit, un patch devrait arriver pour ajouter le Français dans le futur.

Cuphead-Crazy-Carrot cuphead-tree-race-tt-width-1920-height-1080-fill-0-crop-0-bgcolor-eeeeee

imgmr-franco-test-cuphead-6 cuphead_promo_02 Cuphead-boss cuphead-xone-77578df4

Le gameplay est vraiment plaisant à prendre en main avec des commandes dignes des vieux jeux de notre enfance.  Ici, pas de combo compliqué ou de combinaisons de touches, il y a juste quelques boutons avec leurs propres fonctions et hop c’est parti pour du fun ou de la rage, à vous de biffer la mention inutile ;) .  En gros pour faire simple, un bouton pour sauter (le saut permet également de faire une parade, mais uniquement sur les objets roses), un pour faire un dash, un pour tirer et finalement un pour le coup spécial, simple non?

Au delà d’une difficulté qui ma foi est bien dosée, c’est plus votre capacité à garder votre sang froid et votre patience qui sera mise à rude épreuve.  En effet, Cuphead n’est pas spécialement plus difficile qu’un autre Shoot ‘em up.  En gros ici c’est surtout un long apprentissage pour connaître les paterns de chaque boss afin d’éviter le « game over ».  D’ailleurs il peut arriver très vite avec seulement 3 chances par run (4 si vous avez pris le bonus)!  Du coup, tout n’est question que de die and retry et ce jusqu’à ce qu’on ait appris les bons timings.

Par ailleurs, pour ceux qui ont du mal avec la difficulté, sachez qu’il existe deux difficultés lors des phases de boss « regular ou simple ».  Mais sachez que si vous choisissez la voie de la facilité en mode « simple » vous ne verrez pas toutes les phases des combats de boss.  Certes c’est beaucoup plus facile mais cela vous enlèvera le petit plaisir d’avoir pu apercevoir chaques boss dans toutes leurs formes.

Cuphead_Baroness_Von_Bon_Bon Cuphead-14

Avec son style tiré des dessins animés des années 30, la direction artistique est juste incroyable et réaliste.  A aucun moment on a l’impression de voir un jeu-vidéo.  Les animations sont fluides et bluffantes, j’ai rarement vu un jeu 2D aussi beau.  C’est sans parler du chara-design des boss qui sont magnifiques et qui plus est, ils ont tous une identité qui leur est propre.  Ne passons pas non plus à côté des animations et patern de ces derniers qui vous donneront du fils à retordre.  En tout cas je pense que personne ne sera insensible au style que Cuphead apporte, chapeau bas les artistes de MDHR!

La bande sonore est elle aussi magistrales avec des musiques digne des métrages des années 30-40 qui donnent une ambiance encore plus folle au jeu.  Je ne parle même pas des bruitages qui donnent l’impression d’être fait « maison ».  C’est dur à expliquer, il faut le vivre pour le comprendre, rien qu’avec le claquement de doigts pour tirer de notre perso on s’en rend vite compte.  En tout cas, tout cela donne un ensemble qui est très cohérent et donne un rendu final parfait.

cuphead_screenshot_0009

En conclusion, on a avec Cuphead, une belle perle rare qu’il faut avoir essayé au moins une fois.  Ne vous laissez pas rebuter par les avis qui ont tendance à trop s’axer sur sa difficulté au détriment des qualités majeures du titre.  Car il en a beaucoup et pas que du côté de son design réussi mais également grâce à son gameplay exigeant et précis.  En tout cas le studio indé MDHR nous a pondu un superbe jeu à ne pas rater.