assassin_s_creed_origins_logo_text_png_official_by_irakli008-dbco1gt

Assassin’s Creed, une licence que j’ai quelque peu lâché sur les deux derniers épisodes fautes de réelles nouveautés et surtout d’attrait de son univers.  Il faut dire que l’époque des deux derniers opus ne m’attirait pas plus que ça.  Mais voilà que pointe le bout de son nez; Assassin’s Creed Origins et son Égypte antique.  Dès les premiers trailer j’ai senti une hype monter en moi et qui s’est encore plus confirmé lorsque j’ai pu tâter au titre lors de la Gamescom.  Autant vous le dire de suite, j’attendais avec une grande impatience cette suite qui promettait d’être très bonne.

614a9e35-ebc2-4ba0-b67f-57c8e0124205

Bienvenue en l’an -49 avant JC, en pleine Égypte antique, bien avant le début de l’ordre des Templiers et des Assassins.  Nous retrouvons Bayek, jeune Medjaÿ qui vit tranquillement dans la petite région de Siwa.  Sa vie va basculer lors la mort de son fils, l’envie de vengeance rongera notre héro tout au long de son histoire.  Sa soif de vengeance le conduira face à l’ordre des Anciens, une société secrète regroupant des grands membres politiques qui sont prêts à tout pour assouvir leur soif de puissance et d’argent.  Bayek se retrouvera donc confronté face à des personnes plus puissantes qu’il ne le pensait et il découvrira des secrets qu’il n’aurait jamais imaginé, sa tâche ne sera vraiment pas aisée!  Une histoire avec un soupçon de complot et de mysticisme franchement bien ficelée qui arrive à garder une petite intrigue.  Ajoutez à cela les croyances de l’époque et vous obtenez un combo prenant qui vous donnera envie d’avancer et de découvrir tout ce que cette Égypte a à vous offrir.

Au cours de l’histoire, il y a des flashbacks en dehors de l’Animus, où nous contrôlons Layla, une employée d’Abstergo, qui se retrouvera vite dans des embrouilles.  Ces phases sont loin d’être passionnantes et c’était déjà le cas dans les précédents opus.  Je ne vais pas trop m’étaler sur le scénario, cela serait trop bête de vous spoiler des moments clés.  Sachez juste qu’au cours de votre aventure vous croiserez un grand nombre de lieux et de personnalités historiques.

52d9ef0d-12e8-4ea1-84b1-2e5cb0decda3 1a04d1be-5c8d-4560-a46b-b7b5ba1057d4

023e48a7-2d9c-4316-b988-dd3699099c24 33612ff8-7a93-4b1e-8b17-3e3805df0fea 7ae1af66-1e3d-43d9-9467-5faa79cde4b6 48722421-be8d-42c7-8dfc-fd138cf3a907

C’est au niveau du gameplay que cet Assassin’s Creed : Origins se démarque des précédents opus.  Tout d’abord grâce à un système de combat revu et corrigé pour obtenir un subtil mélange de For Honor et de Dark Souls.  Maintenant il ne suffira plus de simplement bourriner la touche x, il faudra cibler l’ennemi, esquiver et contrer ses attaques voir même briser sa garde pour ensuite lui porter des coups (au choix légés ou lourds).  Il est également possible d’effectuer des combos assez dévastateurs pour clouer au sol vos ennemis.  Les combats de boss sont assez épiques pour certains et vous demanderont de faire preuve de prudence au risque de voir votre jauge de vie dégringoler rapidement.  Pour vous défendre lors de vos combats, vous aurez un large éventail d’armes qui ont chacune leurs forces et faiblesses.  On pourra du coup choisir entre des armes lourdes comme les marteaux, grandes haches ou  sceptres, des armes plus traditionnelles comme les épées et lances, voir même des dagues à deux mains, mais là vous perdez votre bouclier, ce qui est logique cela dit.  Du côté des arcs on est plutôt bien équipé également avec des arcs courts et longs ayant chacun leur portée et cadence de tir spécifique.  Il faut savoir aussi que vous pourrez looter des équipements rares ou légendaires qui auront des bonus non négligeables, comme des armes en feu, qui empoisonnent voire même qui régénére votre santé à chaque élimination.  Autant vous dire que le côté RPG déjà bien présent avec la possibilité de faire évoluer l’arbre de compétences de Bayek se voit boosté avec tout son équipement.

La map est juste énorme, c’est certainement l’Assassin’s Creed le plus vaste créé, mais surtout c’est une carte bien remplie et non un simple désert.  D’ailleurs ne pensez pas faire du tourisme partout en Égypte dès le début, chaque zone a son propre niveau et je vous assure que passer une frontière où les ennemis sont 10 voir 15 niveaux au dessus du vôtre est mortel.  Comme je le disais la carte est judicieusement remplie, aussi bien via son design ambiant qu’au niveau des missions annexes scénarisées de toutes sortes, avec de la chasse, des sauvetages et autre prise de campements ennemis.  Du contenu bien sympathique à faire entre deux missions principales lors de vos longues soirées d’exploration.  Petit truc sympathique, des missions temporaires sont ajoutées dans le jeu, par exemple en ce moment, on a la possibilité de se battre contre Anubis pour récupérer des objets uniques.

Au final, on est vraiment plus face à un action RPG qu’à un simple jeu d’aventure tant les modifications ont enrichi le gameplay de cette licence.

b3e9ad5d-6adf-4deb-970a-24a1b2aeff47 f3916dbb-8ac6-46a6-bb39-8779f0a0b8b1

Graphiquement, Assassin’s Creed Origins est ouffissime, j’ai rarement vu un monde aussi grand et vaste tout en étant bourré de détails, certes il y a un peu d’alliasing mais rien de bien méchant lorsque l’on voit le travail accompli.  On pourra très bien se perdre dans un désert pour ensuite faire une halte près d’une oasis pour finir notre aventure dans une grande ville.  D’ailleurs, des détails vous en trouverez partout, que cela soit sur les tenues des personnages principaux ou dans la faune et la flore.  Jamais je n’ai pris autant de plaisir à explorer et me balader dans un monde ouvert pour découvrir des choses planquées un peu partout.  D’ailleurs, l’Égypte regorge de cryptes à explorer, si vous aimez ça, vous serez servi ici, surtout qu’Ubisoft a réussit un coup de maître au niveau de l’ambiance générale des tombeaux.

La bande son n’est pas en reste avec des musiques qui collent parfaitement avec l’univers et l’époque dans laquelle nous jouons, mais également des bruitages et effets sonores qui nous plongent encore plus au coeur de cette Égypte, que cela soit pour les animaux sauvages ou les passants au milieu d’un marché, tout est parfait.  Ne négligeons pas non plus de souligner la VF qui est vraiment bonne avec des personnages très charismatiques, petit truc amusant d’ailleurs, petit détail fort sympathique, si notre Héro garde sa capuche, le son de sa voix se retrouvera étouffé.

8135aa4b-bb8e-4bb0-8ad0-f50c3e2de06f

En conclusion, même si dans les grandes lignes cela reste assez proche des autres Assassin’s Creed, cet Assassin’s Creed Origins a clairement réussit à me réconcilier avec cette licence.  Il rejoint mon panthéon des Assassin’s Creed préféré avec le Black Flag et le Assassin’s Creed 2.  Vous comprendrez du coup assez aisément que je le recommande chaudement à tous.  Que vous soyez un fan de la première heure ou un nouvel arrivant dans cette licence, foncez, vous ne regretterez pas votre investissement.  Un bon jeu qui regroupe action, exploration et aventure pour le plaisir des yeux et surtout du gameplay à ne pas manquer en cette fin d’année qui vous occupera de longs moments cet hiver tant sa durée de vie est énorme.