final_fantasy_xv_logo

J’étais vraiment curieux de voir ce Final Fantasy XV, je ne m’y étais pas intéressé avant sa sortie, j’avoue (je risque de me faire lyncher) je ne suis pas un grand fan de Final Fantasy, j’ai arrêté cette saga à l’épisode VII, autant vous dire que j’ai quelques lacunes sur cette série.  Une chose est certaine beaucoup de monde l’attendait depuis un grand nombre d’années et une attente trop longue peut parfois réserver des surprises, en bien comme en mal.

screenshot-original-45

Vous parler du scénario sans vous spoiler va être très difficile, du coup je ne vais pas rentrer dans les détails et vous expliquer dans les grandes lignes de quoi parle ce Final Fantasy XV.  L’histoire démarre avec Noctis accompagné de ses trois meilleurs amis qui partent à la rencontre de Lunafreya avec laquelle Noctis dois se marier (un joli mariage un peu arrangé pour le royaume).  Comme vous vous en doutez, le voyage ne va pas se passer comme prévu, l’Empire de Niflheim va très vite se faire attaquer, le roi Regis (père de Noctis) est donc tenu pour mort suite à cette attaque.  Autant vous dire que ça ne démarre pas très bien pour notre héros.  C’est à cet instant que notre quête va vraiment démarrer et que l’on va tout faire pour reprendre le trône et ainsi trouver le coupable de la mort de notre père.

Un conseil, si vous en avez l’occasion, regardez le film Kingsglaive avant qui permet de mieux comprendre le début du jeu, l’histoire du film se passant pile entre l’intro de ce FF XV et le début de l’aventure de notre héros.

screenshot-original-38 screenshot-original-33 screenshot-original-29 screenshot-original-15

Le gameplay de ce Final Fantasy XV est certainement le truc qui chamboulera le plus les anciens joueurs de Final Fantasy, en tout cas pour ma part j’ai adoré ce renouveau.  En effet ce FF adopte un côté plus action que ces prédécesseurs, oubliez le mode au tours par tours et faites place aux combos et autres enchaînements.  Au premier abord les combats paraissent très brouillons et bordéliques mais ils s’avèrent assez organisés au final, chaque personnage ayant son rôle bien défini et les actions se faisant très rapidement, on prend rapidement du plaisir lors des combats.  Les seuls moments où j’avais du mal c’est lors de la gestion des soins et autres objets à utiliser, on a le jeu qui se met en pause, assez pratique mais parfois mal fichu, on sent qu’il manque quelque chose et que ça pourrait être amélioré.

L’arsenal est très complet, chaque personnage utilise son propre type d’armement.  Noctis a cependant un type d’arme spécifique, les armes fantômes qui sont très puissantes mais se révèlent également dangereuses car elles vous font perdre de la vie, faites donc attention et utilisez les au bon moment.  On pourra jongler avec des armes bien différentes comme des dagues, épées longues, pistolets, faux,… chaque arme a ses coups et combos spécifique ce qui offre une belle diversité dans notre façon d’appréhender nos combat, d’ailleurs il vous faudra régulièrement changer d’équipement, les ennemis ayant des malus contre certains types d’armes ou de magies, vos choix seront primordiaux, ils le seront d’autant plus lors des combats de boss, vu leur résistance si vous faites le mauvais choix vous êtes mort.

Les attaques avec des divinités (6 au total) sont toujours présentes et offrent à chaque fois une cinématique des plus réussie, par contre pour les activer il faut réunir certaines conditions, déjà être en mauvaise posture et ensuite certains dieux n’apparaissent que sur certains terrains avec parfois certaines conditions climatiques, autant vous dire que vous ne les verrez pas tous tout de suite.

screenshot-original-27 screenshot-original-10

screenshot-original-23 screenshot-original-7 screenshot-original-6 screenshot-original-5

Graphiquement ce Final Fantasy XV est assez inégal, il oscille entre décors somptueux et détaillés et d’autres vraiment vide sans oublier l’alliasing qui est très présent, tout cela n’enlève en rien la qualité du level design comme on sait si bien le trouver dans un Final Fantasy, on a un dépaysement total et c’est vraiment agréable d’explorer ce monde qui s’offre à nous.  Au premier abord, la carte parait petite mais elle s’avère vite plus grande que ce que l’on pensait, le monde de ce FF regorge de donjon à visiter et surtout de lieux bien différent avec un faune et une flore diversifiées à souhait.  Comme toujours dans un Final Fantasy, les cinématiques sont superbes, les personnages sont vraiment bluffant de réalisme et vu leur talent, je comprends mieux pourquoi ils sortent un film sur ce jeu.  Vu le nombre d’heure de jeu passé (et je compte bien faire les donjons de haut niveau), je peux vous avouer que j’ai vite fait abstraction des petits soucis techniques de ce jeu qui est vraiment prenant, le seul qui m’a embêté mais c’est le cas dans bon nombre de jeux, les chargements sont vraiment longs et pénibles.

La bande son est superbe, les habitués ne seront pas surpris, mais moi qui n’avait plus touché un Final Fantasy depuis le VII, j’ai adoré chaque musique d’ambiance surtout celles des combats qui sont magistrales!  Les doublages sont aussi très bon et donne le choix de la langue, j’ai choisis la version française avec une petite crainte, car oui généralement les doublages en VF ne sont pas folichons, mais ici c’est tout le contraire et on s’offre un casting très surprenant avec entre autre les doubleurs de San Goku enfant, Jack Black (ou Cartman) voir même Athena de Saint Seya , et le pire là je ne vous parle que de quelques personnages secondaires!

screenshot-original-16

En conclusion, Square Enix nous offre un très bon Final Fantasy.  En tout cas personnellement j’ai adoré ce Final Fantasy XV, ils sont rares les jeux qui pour moi sont prenant au point de rester des heures dessus sans se rendre compte du temps qui passe.  Au final, j’ai adoré ce Final Fantasy et je le conseille sans soucis et ce malgré ces quelques soucis techniques, ils se font tellement vite oublier car on est plongé dans un univers unique en son genre.  Maintenant peut-être que les fans hardcore l’ont trouvé moyen, mais je n’en fais pas partie, comme je l’ai dit plus haut, je me suis arrêté au FF VII!