image3

Après m’être essayé au Supercross avec Monster Energy Supercross, je dois avouer avoir pris quelque peu goût à cette discipline.  Par contre je ne la maîtrise pas du tout, donc le côté arcade de ce dernier était top pour moi.  Du coup lorsque j’ai lancé pour la première fois Mxgp pro, j’ai été pas mal surpris par la conduite des bécanes qui demande pas mal de finesse!  Cela ne m’a pourtant pas empêché de m’amuser dessus.

MXGP_PRO_Announcement_18 MXGP_PRO_Announcement_15

Le point noir, comme souvent chez Milestone, c’est le mode carrière de Mxgp Pro qui est plutôt fade et sans intérêt, nous enchaînons les courses les unes après les autres.  J’aimerai tant pourtant avoir un scénario un minimum personnalisé surtout que l’on crée son propre pilote au démarrage, on s’attend clairement à plus.  Cela dit, même certains ténors ne font pas mieux (n’est-ce pas Mister Forza!), il faut dire aussi que beaucoup de monde passe rapidement sur le multijoueurs ou aux courses simples.  Je note quand même que malgré le manque flagrant de scénario, l’ambiance des courses est bien retranscrite.

MXGP_PRO_Announcement_07

MXGP_PRO_Announcement_09 MXGP_PRO_Announcement_04 MXGP_PRO_Announcement_03 MXGP_PRO_Announcement_02

Une chose est certaine, le gameplay de ce Mxgp Pro m’a donné du fil à retordre, moi qui aime la moto mais dans un style arcade, ici sans les aides son côté limite ultra simulation m’a carrément fait chuter pratiquement à chaques virages!  Enfin, une fois que j’ai bidouillé les réglages pour trouver le bon compromis, j’ai réussis à prendre en main la motocross, non sans mal, mais les résultats ont commencé à venir.  Une fois que l’on a bien assimilé la conduite avec les bonnes trajectoires pour les virages et surtout la maîtrise des sauts et atterrissages, le jeu est au final, assez technique et vraiment agréable à prendre en main, il permet de ne pas trop se prendre la tête même si on n’est pas sur un jeu totalement arcade.  Faites juste bien attention aux autres pilotes, car lors d’un accrochage, ça sera dans 99% des cas vous qui tomberez au sol, les IA ont des motos qui semblent tellement plus lourdes que la nôtre, c’est flagrant.  En tout cas, malgré ce petit point noir, les courses sont super agréables et les sensations sont très bonnes et l’impression de vitesse est encore plus présente si vous choisissez la vue casque, on s’y croirait!

Pour parfaire votre conduite, il y a le Compound : une petite carte en monde ouvert avec plusieurs tracés se trouvant dans une forêt, nous permet de tester notre moto dans des conditions parfaites.  C’est là que vous pourrez tester votre compétence de pilotage et ainsi régler les aides au mieux pour vous.  J’ai trouvé ce petit mode bien pensé car il permet vraiment de se lancer dans le bain sans prendre de risques.

MXGP_PRO_Announcement_12 MXGP_PRO_Announcement_10

Le jeu est vraiment très beau et bourré de détails, que cela soit du côté des motos ou de la piste qui est particulièrement bien faite est qui évolue au fil des tours passés dessus.  On sent clairement que les développeurs commencent à maîtriser de mieux en mieux leur moteur et nous sortent ici un Mxgp Pro plus que réussit graphiquement.  Surtout que contrairement au dernier jeu, il n’a aucun ralentissement, et franchement c’est un réel bon en avant surtout dans un jeu de moto où le moindre accroc se termine souvent au sol.  Par contre, qu’est-ce que les chargements sont encore super longs, il faut vraiment que Milestone travaille sur ça, car bon devoir patienter plus d’une minute pour jouer c’est horrible.

Côté bande sonore, comme d’habitude dans les jeux de ce type, je coupe la musique, même si elle n’est pas mauvaise, je préfère profiter pleinement de l’ambiance générale de la course.  De ce côté, je peux vous dire qu’on est plongé au coeur de la course, les bruits des moteurs sont superbement reproduits et l’environnement sonore n’est pas en reste.

MXGP_PRO_Announcement_05

En conclusion, j’adore les sensations qu’offre ce Mxgp Pro, le jeu navigue entre technique et accessibilité, on a tout le temps l’impression de prendre des risques et de perdre le contrôle de sa moto au moindre faux pas.  Je pense que les fans de simulation s’y retrouveront et auront un challenge assez présent à relever et les plus novices comme moi pourront activer quelques aides histoire de s’amuser un peu plus.