My Hero : One’s justice 2 développé par BYKING Studio et édité par Bandaï Namco est un jeu basé sur le Shonen de Kōhei Horikoshi, My Hero Academia. Il reprend directement le scénario là où le premier opus l’avait laissé. Et si, comme moi, vous n’aviez pas joué à ce titre et/ou que vous n’aviez pas lu le manga jusqu’aux événements de My Hero : One’s justice 2 vous allez être un peu perdus. Idem pour ceux qui suivent l’animé. Je vous recommande de vous mettre à la page avant de potentiellement vous spoil avec l’histoire présentée par ce 2ème volet.

Comme dit plus haut, je n’ai pas pu tester le premier jeu. J’avais eu quelques échos négatifs sur ce dernier mais je ne pourrai pas les comparer et je ne le désire pas de toute façon. Je vais donc uniquement me baser sur mon propre avis en tant que joueur. Je connais aussi l’univers de My Hero Academia car je lis les mangas, même si je ne suis clairement pas à jour. Malheureusement je me suis fait spoil dans les grandes lignes la suite du manga avec le jeu. 

 Pour ceux qui ne connaîtraient pas My Hero Academia, c’est un manga Shonen mettant en scène des supers héros dans un monde où beaucoup de personnes se voient doter de supers pouvoirs qu’on nomme ici des “Alter”. Il existe donc des écoles de supers héros pour que les jeunes apprennent à maitriser leurs pouvoirs. On retrouve dans ce manga quelques clichés des comics (type Marvel ou DC) qui se mélangent avec le style du manga japonais et le rendu est vraiment bien. Dans cet univers, les jeunes avec des pouvoirs sont plutôt bien acceptés dans la société à la différence par exemple des mutants de Xmen. L’humour est plutôt bien présent et le héros principal Izuku Midoriya est une personne née sans Alter mais qui est un très grand fan de ces supers héros en particulier le plus grand de tous All Might. Voilà pour le speech de base je vous invite à lire ou à regarder l’animé si vous voulez en savoir plus.

Passons donc maintenant au jeu en lui-même. My Hero : One Justice 2 est une Arena Fighter somme toute classique sur l’univers de My Hero Academia. Il reprend l’histoire après la victoire d’All Might sur All for One. Le jeu nous propose plusieurs modes de jeux ainsi qu’un sympathique mode personnalisé.

Le mode histoire nous permet donc de suivre les aventures des personnages de la série. L’histoire est racontée, non pas via des cinématiques mais plutôt par des cases type comics légèrement animées, une idée plaisante, avant de faire combattre les personnages concernés.
Une fois le jeu « fini » une première fois il est possible de jouer l’histoire du côté des vilains.

Le mode mission, permet de donner au jeu un semblant de rpg car il est possible de faire monter des niveaux à nos personnages, de créer des teams avec des synergies ou d’équiper des cartes qui confèrent des bonus.

 

Le mode combat libre et le mode combat en ligne vous permettent de choisir votre personnage et deux acolytes pour jouer en local ou en ligne contre d’autres joueurs.

Le mode Arcade est un mode avec plusieurs niveaux de difficultés ou on affronte des ennemis « surprises » en retournant des cartes.

Et enfin la partie du jeu que je préfère le mode “personnalisation”. La meilleure option de ce jeu et qui me pousse à y jouer beaucoup afin de gagner des gold car chaque combat peu importe le mode vous permet de gagner de l’argent afin d’acheter des persos pour le mode Mission ou d’acheter des cosmétiques que vos personnages porteront dans vos combats libres ou en ligne. C’est une option toute bête qui en plus est un bon clin d’œil au fait que nos héros doivent au début de My Hero Academia choisir leur costume de super héros. Et cela peut donner des supers résultats. PS : oui je suis fan de Momo Yaoyorozu et j’aime beaucoup son Alter (sous exploité !). Avec les ailes, les cornes et l’écharpe que je lui ait rajouté elle semble tout de même plus impressionnante. Mouhahahahaha l’online n’a qu’à bien se tenir !

   

Je trouve personnellement le jeu beau sur switch, les coups spéciaux sont plutôt impressionnants et vraiment cools. Enfin pas tous, je trouve certains persos un peu tristes à jouer. Question équilibre certains sont beaucoup plus forts que d’autres n’est-ce pas Gang Orca ! Le jeu n’est pas dur, car si on laisse la configuration de base, le jeu enchaîne lui-même les coups spéciaux après un enchaînement de coups de base. Et une fois qu’on enchaîne un adversaire il est difficile pour lui de s’en sortir sans user de ses acolytes qui viendront l’aider.

Arena Fighter oblige, le jeu est répétitif, les personnages étant presque tous débloqués dès le début du jeu (suite au premier opus) il est difficile d’avancer dans le mode histoire afin de débloquer les rares personnages manquants. Si on ajoute à ça que les dialogues semblent parfois mal traduits, il est même difficile de suivre. Malheureusement je ne peux pas faire de screen avec ma switch sur le mode histoire car l’option est bloquée.

 

Pour conclure, My Hero : One’s justice 2 est plaisant de manière occasionnelle et il est clair que si j’avais été un fan de My Hero Academia j’aurais adoré ce jeu peu importe ses défauts. Il a clairement des qualités, car il respecte bien l’univers de My Hero Academia. C’est du fan service qui fera donc plaisir aux fans. Il sera en revanche plus difficile à ceux qui ne connaissent rien à cette série de plonger dans l’univers car ce volet nous met directement dans le bain sans prendre le temps de présenter ses personnages.