[Mon avis – test] Brink

Avant toute chose je tiens à préciser que j’ai joué sur XBOX 360, qui est loin d’être la meilleure expérience de jeu pour Brink!

 

Je vais démarrer de suite sur la chose qui frappe quand on lance le jeu, surtout sur console de salon : les graphismes. Malgré un design que je trouve plus que réussi, on a droit ici à des perso vraiment charismatiques, cela me rappelle les perso du bon vieux Team Fortress (d’ailleurs l’ambiance générale qui découle de Brink me rappelle énormément ce jeu).  Une chose est certaine, qu’on aime ou qu’on aime pas, ils ont de la gueule.  Ajoutez à cela une énorme possibilité de customisation : le personnage est modifiable de la tête aux pieds et je ne parle même pas des armes et améliorations que l’on peut débloquer tout au long de notre avancement..

On a par contre du mal à se faire de l’affichage trop souvent tardif des textures, d’autant plus qu’on ne peut pas dire que cela est dû à un trop grand nombre de choses à afficher.  Les cartes sont toutes bien détaillées, mais pas non plus ultra remplies, on a déjà vu plus fouillé dans d’autres jeux sans pour autant avoir cet effet.

J’en profite pour enchainer directement sur le level Design.  Les maps ne sont pas aussi riches qu’on ne le laissait paraitre dans les différents trailers.   J’ai du mal à cacher ma déception sur ce point, moi qui m’attendais à un gameplay nerveux, rapide et surtout acrobatique, je n’ai pas souvent trouvé l’occasion d’utiliser pleinement les atouts majeurs du titre.  J’ai donc pu dire au revoir aux yamakasi qui sautent et glissent un peu partout.  Enfin, ce n’est pas ça qui nous empêche de prendre du plaisir car les cartes sont vraiment bien conçues pour avancer en équipe et passer d’un objectif à un autre et j’ai adoré cette structure d’avancement.

D’ailleurs j’enchaine de suite sur la durée de vie de ce titre.  Déjà ne comptez pas sur le mode solo pour vous accrocher de longues heures, ce dernier nous sert plus de gros tuto pour bien démarrer le multi, étant donné que l’on joue dans les maps identiques à celles du mode multijoueur, ce avec des bots un peu douteux par moment (vive les médic qui reste debout à coté de nous sans jeter une seule seringue).  Brink a vraiment basé son gameplay que pour du multi très axé esprit d’équipe, ce qui m’a d’ailleurs de suite plu.  Tout est fait pour que l’on joue en équipe.  Chaque classe de personnages ayant son propre objectif, il est primordial d’être un minimum organisé.  On n’y trouve pas non plus de compteur de frag, on est ici pour bien garder à l’esprit nos objectifs et rester concentré dessus.  Le seul petit bémol serait qu’il n’y a que 8 maps et quelques défis ce qui est assez peu pour un jeu multijoueur, mais bon je leur fais confiance pour nous amener très vite quelques packs de maps supplémentaires.

Je conclurai sur le fait que ce jeu est vraiment fait pour le monde du pc, sur console je n’ai pas trouvé énormément de parties qui me permettais de profiter pleinement de ce jeu en équipe.  Ici j’ai trouvé régulièrement des gens courir un peu partout, assez désolant et affligeant.

Malgré mon constat un peu mitigé, je peux quand même vous conseiller de vous le procurer sur pc.  Il a certes quelques défauts, mais il remonte très vite la pente grâce à un mode multijoueur très accrocheur et qui change des habituels deathmatch!

Une chose est quasi certaine, je vais me le reprendre sur pc.  L’ambiance à la Team Fortress m’a vraiment séduit, mais je le répète la mentalité du joueur sur console ne se prête pas à ça car elle est différente, trop habituée des fps classique à la Call of Duty et autre gros titres nerveux, et cela c’est bien ressentit, c’est vraiment du chacun pour soi à courir partout.  Donc encore une fois (oui je me répète mais au moins ça sera bien ancré), prenez le sur pc, ou alors sur console uniquement si vous êtes certains de trouver assez d’amis qui sont conscient du style opté dans ce jeu pour former 2 grosses équipes et jouer ainsi, sinon vous risquerez d’être bien déçu.

N’hésitez pas à aller faire un tour sur les quelques vidéos explicatives de Brink et son gameplay ici

DarkScuderia

Petite bio rapide. Trentenaire et toujours aussi passionné de toute cette culture dite "geek", je mange par dizaine les comics et les jeux-vidéo. Grand collectionneur dans l'âme, je ne peux pas m'empêcher d'amasser les éditions collector et autres statues de mes héros préférés. Bonne lecture à tous ;).

3 réflexions sur “[Mon avis – test] Brink

  • 20 juin 2011 à 2:39
    Permalien

    Je suis du même avis que toi, sur console ce n’est vraiment pas ça, j’ai eut l’occasion de le tester sur PS3.. bof.
    A voir sur PC pour plus tard. 😉

    Répondre
  • 21 juin 2011 à 12:09
    Permalien

    Un jeu qui risque bien vite de sombrer dans la masse à mon avis. TF2 est déjà bien rodé dans le même genre et sans le support de la communauté :/

    Répondre
  • 22 juin 2011 à 5:52
    Permalien

    On me la prété sur Xbox360 c’est sympa je trouve après c’est pas le jeu de l’année c’est sûr ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *