Deux ans après la sortie du reboot, voici le retour du Codename 47.  Celui-ci était pour moi excellent avec des maps riches et bourrées d’opportunités, mon seul regret était son modèle économique qui était passé par un système épisodique.  Rassurez-vous, si comme moi vous n’êtes pas du tout friand de jeu épisodique, Hitman 2 offre une version complète dès sa sortie et pour les heureux possesseurs du premier Hitman, vous aurez droit à toutes les anciennes maps revues au goût du jour.

 

Le scénario du Hitman de 2016 n’était pas des plus riche, ce nouvel épisode ne fait guère mieux même si au niveau de l’intrigue on en apprend un peu plus sur les origines de notre Agent 47.  Cela dit pour Hitman et ce depuis les premiers épisodes, ce n’est pas pour son histoire qu’on y joue.  On recherche avant tout un bon gameplay et on aime que la mise en scène des différentes cibles soit efficace.  Je dois dire que de ce côté tout est plutôt bon ici, on a toujours assez d’informations sur nos cibles avant de passer à l’acte.

Allons directement dans le vif du sujet, le gameplay!  Ce Hitman 2 reprend les bases de son aîné en l’améliorant et en ajoutant quelques petites nouveautés plutôt sympathiques.  Les nouveautés ne sont pas révolutionnaires mais quand on a une base qui fonctionne bien, pourquoi la changer radicalement au risque de faire moins bien.  Du coup, maintenant l’Agent 47 peut se fondre dans la foule et se cacher dans des buissons.  Les interactions avec le décor sont également plus nombreuses et variées, du coup on a encore plus envie de tout fouiller pour trouver la manière la plus « amusante » d’assassiner notre cible.  Par contre il faut tout de même noter que même si la formule fonctionne toujours aussi bien, les gunfights sont eux aussi toujours aussi inintéressants, la rigidité du perso et sa façon de se mettre à couvert n’aide vraiment pas.  Malgré tout, pour ma part cela ne me gène vraiment pas car si je joue à Hitman ce n’est clairement pas pour me la jouer Gears of War!  On a également droit à un nouveau mode de jeu, le Ghost mode (en Beta actuellement), une espèce de versus dans lequel il faudra assassiner votre cible, plus vite et plus efficacement que votre adversaire.  Les modes contrat et cible fugitive sont toujours présents pour une re-jouabilité pratiquement infinie.  D’ailleurs, la première cible fugitive mettant en scène Sean Bean dans la peau de Mark Faba était bien sympa à faire.

Pour bien profiter, on voyagera autour de cinq réelles nouvelles destinations, je ne compte pas Hawke’s Bay qui sert d’introduction et se résume en une petite villa avec une seule cible offrant très peu de possibilités et je n’inclus pas non plus Himmelstein qui est la map du mode Sniper Assassin qui consiste à sniper ses cibles pour faire le meilleur score possible et faisable en coop.  On peut du coup voyager à Miami pour y découvrir une course de Proto ainsi qu’une exposition sur la robotique.  Ensuite nous avons Santa Fortuna et son ambiance très cartel de la drogue avec ses champs de cannabis en Colombie.  La Crique de Whittleton, un quartier paisible Américain qui cache un sombre secret.  On continue avec la ville de Bombay où se déroule un tournage de film Bollywood dans une ambiance très atypique.  Finalement nous terminons sur l’Île de Sgail et son château abritant une secte obscure.  On a franchement de quoi faire surtout qu’aucun lieu ne se ressemble et chaque map semi-ouverte a un level design unique et toujours réussit, je ne peux que féliciter le travail fournit par IO Interactive sur celles-ci.

 

   

Graphiquement, Hitman 2 est plutôt joli avec pas mal de très beaux effets de lumières sur certaines maps comme à Bombay par exemple et techniquement, ils ont réussit à encore mettre plus de pnj avec des foules bien denses.  Les différentes maps sont toutes variées et riches en détails avec un level design peaufiné aux petits oignons.  Petite info, maintenant les miroirs sont enfin réfléchissants, mais attention, ce n’est pas que de l’esthétique, en effet, il faudra faire attention car les ennemis peuvent vous voir grâce à ces miroirs, n’espérez donc pas assassiner discrètement une cible face à un miroir!

Pour la bande son, on est toujours sur de la VO sous-titrée, la VF qui m’avait tant manqué dans le premier est encore absente, surtout que encore une fois, je trouve les sous-titres assez petits.

En conclusion, l’agent 47 est toujours en forme et c’est un réel plaisir que de parcourir les niveaux à la recherche de la meilleure façon de tuer nos différentes cibles.  Une chose est certaine, tant que IO Interactive arrivera à créer des cartes variées avec un level design aussi réussit, la formule marchera et pourra durer longtemps. Tu aimes l’infiltration? Hitman 2 sera toujours là pour toi!  D’autant plus que les vrais jeux d’infiltration se font rares.