Je ne vais pas trop m’étaler sur les jeux testés j’en parlerai sur un (ou des) autre(s) article(s), juste mes quelques ressentis de cette première journée à la Gamescom qui fût éprouvante avec les rendez-vous fixés qui se sont enchainé à une vive allure!

Pour commencer, c’était bien plus agréable que l’année dernière vu que je n’étais venu que durant une journée pour le public et il était difficile voir impossible de tester certains titres tellement les files étaient longues.   Ce qu’il y a de bien dans la journée presse et business, lorsque l’on a les bons contacts (merci legeekmoderne ^^), c’est que l’on arrive à passer à travers les mailles du filet, donc par exemple une file d’attente de plus ou moins 1h30-2h pour tester le multijoueurs de Battlefield 3 (qui est juste énorme! mais j’en reparlerai plus tard) ne nous a pris qu’un bon quart d’heure et ce fût la même chose pour un tas d’autres titres!

La découverte du hall business a d’ailleurs été une belle expérience : il y a là une ambiance totalement différente du salon en lui-même, bien plus relax et on peut dire que dans certains endroits on était très bien accueilli et soigné aux petits oignons.

Une très belle première journée qui devrais se compléter avec d’autres tests demain.  Je vous préparerai quelques avis à chaud de ce que j’ai pu tester et découvrir lors de ce salon, avec quelques bonnes surprises malgré le fait qu’encore une fois on se retrouve avec énormément de suites de grosses licences (sujet mainte fois débattu autant ne plus s’y attarder)

Je ne voudrais pas terminer ce premier article sans parler de la première vrai belle surprise venant d’un rendez-vous avec un éditeur qui jusqu’à présent m’était inconnu : Dontnod, il m’avait contacté pour me présenter leur titre qui sortira sur PS3 : Adrift (titre non définitif apparemment).  Il s’agit d’un jeu avec un design très futuriste et très réussi; le fait qu’Aleksi Briclot fasse partie de l’équipe en tant que directeur artistique y est pour beaucoup.  Je vous avais présenté un artbook de CFLS.ink qu’il avait publié :  Worlds&Wonders; c’est un excellent artiste qui ne manque pas de bonnes idées.

Vous trouverez d’ailleurs le teaser de Adrift dans la suite de cet article.

Et finalement, que serait la Gamescom sans ses goodies: je suis ressortit avec un petit sac ma foi plutôt fourni, jugez-en par vous même  (1 t-shirt BF3, un autre de beanfun, un joli kit presse de Dontnod, des masques Twited Metal et Payday, et de la plv en veux-tu en voilà) (petite précision n’ayant pas de PS3 les codes seront à gagner prochainement sur twitter) :

Adrift se passera dans un Paris futuriste (le neo-Paris), avec une histoire tournant autour des implantations mémorielles et de la réalité augmentée.  Dans ce futur, nous pourrons vendre nos propres souvenirs à qui le souhaite, ces derniers auront un totale liberté sur nos « vieux » souvenirs.  Ce jeux se veux comme un fps linéaire avec pas mal de relations humaines. Le titre reste assez vague mais je sens qu’il pourra être une bonne surprise.