062679

J’étais un grand fan des premiers FlatOut, de manière générale dès qu’un jeu est porté sur la destruction je signe de suite présent et FlatOut était une licence qui accompagnait très bien Destruction Derby à l’époque, il ajoutait un côté fou et fun avec des courses spéciales et un système de rag doll complètement barré.  Comme vous pouvez vous en douter, j’ai rapidement été attiré par ce FlatOut 4 Total Insanity.  Je vous rassure de suite, il est clairement meilleur que le troisième opus qui est une véritable daube, mais il n’est pas du tout exempt de défauts.

flatout4screen2-1486117435

Parlons de ce qui est le plus important dans ce genre de jeu, le gameplay et son contenu.  La prise en main est vraiment simple et immédiate FlatOut 4 : Total Insanity est très arcade et vous n’aurez aucun mal à conduire vos bolides à pleine vitesse, par contre concernant les contacts avec vos adversaires, sachez que vous perdrez souvent le combat, la gestion des contacts est assez bizarre et me fait penser à Forza, les adversaires pèsent une tonne et nous on a une voiture en mousse.

Le titre comprend un mode carrière sur lequel j’émets quelques doutes tant il n’apporte rien de plus qu’une suite de courses, surtout qu’il est obligatoire si vous voulez débloquer les voitures et circuits du jeu, car oui si vous voulez vous amuser vite fait sur une course en particulier avec une voiture spécifique dans le mode partie rapide, il faudra les débloquer auparavant dans le mode carrière.  Je ne suis pas fan de ce genre d’obligation, surtout que la courbe de difficulté est vraiment exponentielle, on fini les premiers championnats avec une aisance déconcertante pour que dès les suivants on se retrouve avec une IA qui vous défonce directement, cette difficulté en rebutera plus d’un.
En ce qui concerne les types de courses il y a le mode match à mort, arène, contre la bombe et le mode assaut qui pour moi est le moins réussit à cause de sa prise en main, en effet les bonus (TNT collante, onde de choc, boule explosive et barrière) se libèrent au fil du temps et sont à utiliser avec une combinaison de touche (sur One LB+A,X,B ou Y), j’aurais préféré un système qu’on retrouve sur la plupart des jeux qui propose cela avec les bonus à ramasser sur la route et à activer directement après, le mode arène est lui vraiment réussit avec quelques bonus à récupérer qui peuvent parfois changer le court de la course.
Pour vous amuser il y a une bonne vingtaine de circuits tous bien différents et proposant des raccourcis parfois bien dangereux et concernant le nombre de voitures, il n’est pas aussi énorme qu’il n’y parait, on retrouve régulièrement la même voiture mais avec un skin légèrement différent (avec ou sans rouille, ailerons différents etc).
Il y a également le fameux mode FlatOut qui regroupe des courses déjantées et surtout les cascades et arènes, plus vous emmagasinez de points lors de vos épreuves et plus vous débloquerez du contenu dans ce mode de jeu.  Pour finir il y a le mode multijoueur qui est divisé en deux parties, le multi online qui regroupe tous les types de courses et arènes et le mode local qui lui permet de s’amuser sur le mode cascade jusqu’à huit joueurs avec une seule manette (chaque joueur jouant chacun son tour).  Pour ce dernier, même si il s’avère être le mode le plus fun à faire en local, ça aurait été cool d’avoir la possibilité d’y jouer en ligne également.  En tout cas pour moi c’est le mode cascade qui est le plus réussit dans ce FlatOut 4 Total Insanity, il regroupe tout ce qu’il faut pour passer un bon moment, du fun, du fun et encore du fun avec un soupçon de crise de nerf lorsque l’on rate de peu notre objectif :D .  En tout cas côté contenu on n’a pas trop à se plaindre!

FlatOut4_Screen5-d5444b8db2 flatout4screen4-1486117435

Flatout4_TI_s2 flatout-total-insanity Test-FlatOut-4-total-insanity-mode-arene-essentiel-actu 17240621_10212508564494864_3014187622124842173_o

Graphiquement, on est en dessous de ce que l’on fait de mieux en ce moment, il est bourré d’alliasing et les textures sont inégales par contre les voitures sont plutôt sympas et bien modélisées avec leurs effets vieillis et crasseux.  Mais je ne l’attendais pas vraiment sur ce point, je voulais surtout voir le moteur physique du jeu là où les précédents opus nous en ont toujours mis plein la vue et ici c’est un peu la douche froide, les dégâts des véhicules ne sont pas mauvais, mais ils ne sont pas en temps réel et pour moi c’est le point sur lequel je ne peux pas pardonner les développeurs car c’est pour moi la chose la plus importante dans un jeu qui met en avant la destruction.  Par contre à côté de ça la gestion de la destruction du décor est super bien fichue, tout se détruit et ça explose de partout, j’adore ça.

La bande son par contre remonte la note du titre, les musiques sont excellentes et donnent le ton sur les courses, les bruits des moteurs collent bien aux véhicules déglingués et fatigués.

flatout-4-hero

En conclusion, j’ai un peu de mal à cacher ma déception sur ce FlatOut 4, j’en attendais certainement trop en voulant retrouver les sensations des deux premiers opus.  En tout cas je ne peux que vous conseiller d’attendre une baise de prix si vous compter le prendre, ce qui devrait arriver rapidement à mon avis, surtout qu’il ne faut pas oublier qu’il a un concurrent de taille en early access proposé pour à peine 20€ en précommande, le très prometteur Wreckfest Festival.

Une chose est certaine, même si je ne passerai pas autant d’heures dessus que j’ai pu en passer sur les deux premiers, je le sortirai tout de même régulièrement pour des parties multijoueur en local, le mode cascade est tellement fun qu’il se prête vraiment au multi local entre potes!