Crossout_logo

On peut dire que Crossout est mon gros coup de coeur du moment et venant d’un free to play, cela est assez rare.  Hormis le Marvel Heroes que j’ai poncé un max, les autres jeux que j’ai pu jouer dans le domaine du F2P m’ont généralement vite lassé.  Il faut dire qu’ici l’univers à la Mad Max et son petit côté Interstate 76 aident énormément à mon enthousiasme sur ce jeu.

Crossout_battle_25 Crossout_battle_15

Pas d’histoire, pas de chichi, dans Crossout, on plonge directement dans le coeur de l’action dans des batailles effrénées.

Trois types de batailles sont possibles, les missions qui sont les parties multijoueurs en PVP, jusqu’à 8vs8 (elles consistent à prendre une zone ou tuer tous les adversaires).  A la fin de ces missions, on gagne des pièces pour améliorer nos véhicules.  Ensuite, le mode Raids qui regroupe des parties en coop avec des objectifs divers comme la défense de zone, le siège qui consiste à la destruction de pompes à pétrole, le mode invasion qui est un mode survie et enfin le braquage qui ressemble fortement à une capture de drapeaux.  Ces modes permettent de gagner des matières premières pour le craft.  Pour finir, il y a le mode Brawls qui regroupe toutes les missions en free for all dont des simples courses ou match à mort.  Le seul truc qui nous montre qu’on est bien dans un F2P, c’est du côté des modes Raids qui coûtent du carburant que l’on peut récupérer en gagnant des missions PVP si on a équipé des barils d’essence sur notre véhicule ou bien l’acheter.  Mais si on est un minimum intelligent on peut très bien s’en sortir sans débourser un euro.

En gros les modes de jeu sont assez similaires à World of Tank mais en biens mieux et surtout plus dynamiques.  D’ailleurs, un autre point fort, les parties sont très courtes ce qui permet de les enchaîner rapidement les parties et de garder ce dynamisme sans avoir trop de temps d’attente.

Crossout_battle_16 Crossout_battle_14

ddc12ddf-fd68-4091-9a28-cdfcaa163006 Crossout_Steppenwolfes_Bots Crossout_battle_8 Crossout_battle_3 copie

Le gameplay est divisé en deux parties.  Dans un premier temps, la préparation avec la construction de notre machine de guerre, après quelques tests on part sur le champ de bataille, Crossout est vraiment simple à prendre en main dans les phases de jeu.  On comprend très vite qu’il est primordial de viser les points stratégiques des ennemis comme leurs armes ou leurs roues pour les immobiliser et faire en sorte qu’ils soient rapidement inoffensifs.  Il n’y a que la phase de construction qui demande un petit temps d’adaptation car les possibilités sont énorme.

On a un petit système de leveling divisé en plusieurs factions.  A chaque niveau passé, on gagne un certain nombre de pièces qui nous permettent d’améliorer notre véhicule.  Ensuite suivant la faction choisie on a également la possibilité de fabriquer des pièces encore plus puissantes.  On a vraiment la sensation de toujours évoluer et de monter en puissance, c’est un des aspects du jeu qui me plaît le plus.

Crossout_battle_9 Crossout_battle_5

Graphiquement, pour un petit free to play, je trouve que Crossout est plus que correct et nous offre de belles maps au design apocalyptique avec assez de variétés, même si j’avoue qu’actuellement elles ne sont pas très nombreuses.  Là où le jeu pèche réellement, c’est sur la destruction des véhicules.  Tout éclate en morceaux, il n’est pas rare de se retrouver avec deux ou trois roues en moins et plus de la moitié des pièces de notre bolide qui ont explosé.  La bande son est pas trop mal avec des bruitages des armes et moteurs qui sont vraiment réussis.

Crossout_art_1

Pour conclure, si vous cherchez un petit jeu gratos qui vous calera pendant de bonnes parties entre potes, Crossout est fait pour vous.  Il est fun et il devient très vite addictif avec un bon contenu mais surtout c’est un des rares F2P qui ne vous force pas à mettre la main dans le portefeuille pour gagner.  Cela en fait un très bon passe temps quand on a une heure ou deux à perdre.