forza-horizon-4-logo

Je porte la licence Forza dans mon coeur depuis mes premiers tours de roues sur le Forza Motorsport 2 qui pour moi aura été une véritable révélation.  L’arrivée des Forza Horizon a ajouté un petit vent de fraicheur et de liberté avec son style axé arcade et fun à tout prix.  Vous vous en doutez alors que la sortie de Forza Horizon 4, je l’attendais comme un enfant qui attend l’arrivée du Père Noël!  Comme prévu, dès son lancement le jeu ne m’a pas déçu.

23-09-18_14-46-24

De retour sur un nouveau festival Horizon, cette fois-ci au coeur de l’Angleterre et sa pluie traditionnelle.  D’habitude, Playground Games nous avait habitué à un solo légèrement scénario à base de festival à débloquer en tant que patron ou même dans Forza Horizon 2 on était une étoile montante qui devait gravir les échelons pour être la star du festival.  Cette fois-ci, on ne fait plus de chichi et on ne s’encombre pas d’un tel scénario, on est de suite lancé dans le feu de l’action pour vivre notre propre aventure en choisissant nous même nos activités à faire.

Petite nouveauté qui arrive dans ce Forza Horizon 4, on peut acheter des maisons.  En plus des propriétés qui nous servent principalement de point de téléportation, on peut également acheter des entreprises (pour l’instant une) qui nous rapportent de l’argent.  Pas fou fou, mais ça ajoute un petit truc à collectionner.

b4047b1f-8734-423b-903a-502541c6bcf2 Forza Horizon 4 Autumn Drive

Une chose difficile à maitriser, c’est de réussir à créer une carte réaliste et bien fournie en détails (et beaucoup d’open world se sont plantés); mais alors créer une map dans laquelle on retrouve des tracés agréables et sur lesquels on peut se croire sur un circuit ça l’est encore plus.  Et c’est là que l’on voit toute la maîtrise de Playground Games, je ne peux que les remercier pour ça.

Le festival Horizon en Angleterre est divisé suivant les quatre saisons de l’année et les épreuves sont adaptées par rapport à celles-ci.  Du coup, chaque semaine on pourra découvrir un nouveau terrain de jeu et des nouvelles courses et activités profitant du climat ambiant.  Pensez bien à modifier vos voitures lorsque l’hiver arrive pour ne pas perdre de temps en patinant.  Chaque semaine du coup nous avons droit à des forzathons spécifiques et des épreuves saisonnières qui apportent tous leurs lots de récompenses.

Le multi-joueurs apporte encore une fois son lot de courses délirantes mais surtout des activités ultra funs comme les captures de drapeaux, roi de la colline et j’en passe.  Il y a vraiment de tout pour plaire à tout le monde, Forza Horizon 4 nous offrira de belles longues soirées entre potes.  Seul petit soucis pour moi, en aventure en équipe, toutes les sessions trouvées n’étaient peuplées que de classe S, vas t’amuser avec une Pangani Zonda dans la boue…  On a bien évidemment toujours la possibilité de réaliser toutes les courses du solo en coopération ou en joueurs contre joueurs.  Par contre, concernant le multi-joueur, j’ai été un peu déçu du nouveau système de clubs, le fait de nous obliger à utiliser les clubs Xbox qui se lient avec le jeu rend les clubs un peu archaïques et moins simple d’utilisation.  On perd du coup également les classements à l’intérieur des clubs qui donnait un petit côté compétition à l’intérieur du club en lui-même.

Pour s’amuser un maximum sur ce monde ouvert avec toutes ses activités, Forza Horizon 4 nous propose un panel de voitures disponibles toujours aussi monstrueux (pour lequel certains trouveront malgré tout à râler, dont moi haha, je veux une Toyota Supra!).  Au moins dans Forza Horizon, je ne râle pas de trouver une pléthore de 4×4 de buggy ou de SUV, ici au moins ils ont la place vu le nombre de fois où l’on fait du hors piste.  Petite subtilité dans cet épisode, les points de prouesses gagnés ne sont plus global mais à distribuer sur chaque voiture, choisissez donc bien où vous les mettrez pour ne pas les perdre sur des voitures que vous n’utiliserez pas.

Pour moi, le seul truc embêtant du jeu, ce sont les menus, bien que assez stylés, très graphiques et dynamiques, il s’avère qu’en pratique c’est un peu le bordel toutes ces petites tuiles.

30-09-18_12-06-50 Forza Horizon 4 Early Access Release

26-09-18_18-01-19 efac61fc-8892-4715-91a9-b51b72f2777c eadafd9c-ab58-4953-be32-bc75de1f0f15 a1fc9c82-e255-40c5-ac74-f00942c1409d

Graphiquement, Forza Horizon 4 frise la perfection et Playground Games arrive à chaque sortie à m’épater en réussissant la prouesse d’offrir toujours plus de détails sur leurs jeux.  On pense toujours être arrivé au bout de leur moteur graphique mais au final non, on trouve toujours un peu de puissance pour affiner les textures, ajouter plus d’objets dans le décor et surtout plus d’effets visuels comme la poussière, les objets destructibles ou la déformation du terrain dans le sable ou la neige.  Des prouesses qui sont tout aussi étonnantes sur une Xbox One traditionnelle que sur un bon gros PC.

La bande sonore, comme d’habitude, Playground games nous offre une playlist très éclectique qui devrait plaire à tout le monde.  En tout cas moi je suis conquis et j’aime zapper d’une station à l’autre.  N’oublions pas non plus les commentateurs qui nous plongent encore plus dans l’ambiance du festival, ça peut paraître bête, mais ces commentateurs changent tout dans l’immersion.  L’ambiance générale est elle aussi réussie avec des bruitages de moteurs encore plus affinés avec des effets très impressionnants lorsque l’on passe dans un tunnel.

Forza Horizon 4 Jump

En conclusion, que dire, mis à part achetez-le et faites-vous plaisir!  C’est clairement le must-have de ce mois d’octobre, ultra beau et réellement fun à jouer!  Forza Horizon 4 a tout pour lui, les défauts se font rares dans ce titre et surtout, ils ne sont pas gênants.  Donc, vous avez une Xbox One (s/x) ou un PC, foncez arpenter les routes et sentiers battus de l’Angleterre.  Un must Have à ne pas louper!