Trials, la série de jeux qui vous aura fait arracher les cheveux ou, au choix, casser des manettes revient sur le devant de la scène après cinq années (je ne compte pas le Trials of the Blood Dragon) avec Trials Rising pour le bonheur des joueurs qui aiment les challenges.  Un jeu difficile, mais qui te donne toujours l’impression de progresser et surtout qui te pousse à apprendre de tes erreurs.

Rentrons dans le vif du sujet et parlons gameplay, si vous avez déjà touché ne serait-ce qu’une fois à un Trials, vous devriez très rapidement prendre vos marques sur Trials Rising.  La prise en mains est d’autant plus rapide que la courbe de difficulté est vraiment bien dosée, on sent la puissance monter et on voit arriver les pistes difficiles et extrêmes seulement après avoir commencé à maîtriser un minimum nos bécanes.  Par ailleurs, j’ai trouvé la difficulté un peu plus basse : je trouve que l’on gagne plus rapidement et facilement les médailles d’or par rapport aux anciens opus.  Cela dit, si vous voulez obtenir la sacro-sainte médaille de platine, il faudra faire preuve d’adresse et montrer tout votre skill.  En plus pour les plus acharnés (ou surdoués) il a une nouvelle médaille de diamant, du coup, vous devinez que si vous aimez le try-hard, vous allez avoir du boulot pour faire un perfect sur ce Trials Rising!  En plus des médailles à récolter, on aura un grand nombre de contrats sous forme de sponsors donnés par des grands noms tel que Fox, KTM voire même Ubisoft qui parfois offrent de belles petites récompenses, mais il faudra les mériter car la difficulté monte très vite.

Le nombre de pistes est juste phénoménal et il y en a vraiment pour tous les goûts, elles ont toutes leurs styles et leurs difficultés.  Il ne faut pas non plus oublier le Track Central qui risque d’être encore une fois fournit avec un grand nombre de nouvelles pistes créées par la communauté qui regorge d’idée pour nous fournir parfois des petites pépites.  Le multijoueur est toujours présent, même si j’attends surtout le multi « privé » pour organiser des courses sur des pistes un peu plus techniques!  Il faut avouer que les pistes proposées pour l’instant dans le multi ne sont pas folles.  A cela ajoutez un multi local en Tandem, grosse nouveauté de cet opus qui permet à deux joueurs de piloter la même moto, assez complexe à utiliser au début, mais qui devient vite très fun.

Côté bécanes, on a la sacro-sainte trinité habituelle, la moto-cross qui sera votre première moto « hybride ».  Ensuite on débloquera une moto dite de « vitesse » pour les tracés rapides qui ne demandent pas trop de technique et enfin la moto trial pour les tracés les plus complexes.  A cela s’ajoute comme avant le vélo et la mini moto.  Pour finir on a la nouvelle moto « Tandem » pour jouer avec un pote en local sur la même moto, ultra délirante.  Ajoutez à cela une tonne d’objets à débloquer, soit via des récompenses de défis, soit via les petites loot box (rassurez-vous, on en débloque rapidement en grand nombre)

   

 

Visuellement c’est tellement beau! C’est d’autant plus impressionnant sur les tracés en facile ou en normal qui sont bourrés d’effets pyrotechniques et autres joyeusetés qui passent en arrière plan histoire de bien nous déconcentrer!  Je reste toujours un peu impressionné par la qualité de certains « petits » jeux qui se jouent sur un plan en 2D mais avec un décor en 3D, ils sont souvent bourrés de détails et d’animations en tout genre pour nous en mettre plein les yeux.

La bande son est superbe, je suis conquis et je n’ai pas un seul titre à jeter : j’ai l’impression de revivre la vieille époque des Tony Hawk ou vieux jeux de snowboard.  Si vous n’êtes pas amateur de bon rock ou de metal, vous risquerez de ne pas être aussi ravis que moi sur ce point.

En conclusion, le jeu n’a certes pas évolué des masses, mais la formule fonctionne toujours très bien et c’est juste un réel plaisir de jouer à Trials Rising, l’envie de progresser est présente et parfois c’est dur de lâcher prise.  Un condensé de fun et de prise de tête servis avec une maniabilité sans faille dans un jeu aux graphismes simples mais détaillés à souhait.  

En plus, si vous aimez ce style de jeu, vous n’avez pas d’excuse à cause du prix, vendu à 25€ pour l’édition normale avec un contenu aussi dense, on ne peut pas dire qu’on se sente volé!