logo-forza-motorsport-6-logo-horizontal-black

Forza Motorsport 6, la licence qui à chaque épisodes me fait de plus en plus adorer de jouer sur les consoles de Microsoft.  Tout les deux ans le rendez-vous est fixé pour repartir sur un nouveau Forza Motorsport, le dernier avait pu en décevoir certain, voir même pris à mal sur certains sites pour des raisons injustifiées.  Cette année Turn 10 a mis les bouchées double et nous offre un titre presque parfait pour effacer cette tâche sur son superbe tableau.

GetPhoto (1)

Dès le lancement du jeu, Forza Motorsport 6 se révèle déjà bien meilleur que son grand frère avec des menus bien mieux organisés et surtout plus fluides, il faut avouer que Forza 5 était loin d’être parfait à ce niveau là, surtout dans la gestion de notre garage sous la forme d’une énorme liste qui avait du mal à s’afficher, ici tout est clair et rapide. sous forme d’onglets (Courses, voitures, réglages, personnaliser).  Le jeu se divise en plusieurs sections; tout d’abord le classique mode carrière scindé en plusieurs partie avec l’histoire du sport automobile et  les différents rassemblements, le mode multijoueur, essais, jeu libre et rivaux ne sont bien évidemment pas oubliés.

Petit point noir de la carrière, nous n’avons toujours pas de véritable championnat avec des points, mais une obligation de finir dans les 3 premiers pour passer à la course suivante.  Je rêve tellement d’un véritable mode carrière avec des enjeux et une ascension de notre pilote vers la gloire, enfin j’en rêve mais au final je joue plus sur le multijoueur avec des amis que sur le mode carrière.  Ce dernier est d’ailleurs plus stable que dans le cinquième opus, les lags sont moins présents et grosse nouveauté, maintenant les affrontements se font à 24 joueurs, attention aux accrochages dans le premier virage, cela ne pardonne pas!

Tant que l’on est dans le rang des nouveautés, la pluie tant attendue est enfin présente sans oublier les courses de nuits qui font également leurs apparitions.  Pour ces deux options, Turn 10 a pris un certain choix de ne pas laisser libre court aux joueurs, en fait la pluie n’est disponible que sur un certain nombre de tracés sur lesquels ce temps est généralement propice et pour les courses de nuit, seul les circuits adaptés à cette discipline sont disponibles.  Par ailleurs, parlons-en de cette pluie qui est un vrai déluge transformant la piste en un véritable challenge, il faut être vigilant et éviter toutes les flaques d’eau au risque de partir en aquaplaning et de finir dans le décor.

GetPhoto (7)

GetPhoto (8) GetPhoto (4)

On notera la présence d’un grand nombre de circuits connus et originaux, en tout nous avons 26 lieux à visiter, avec notamment quelques belles nouveautés dont le circuit phare de ce Forza Motorsport 6; le circuit de Rio de Janeiro, un circuit au tracé très sinueux et particulièrement piègeux avec sa portion sur pavé très bosselée et glissante.  Les plus grincheux (comme moi) pourront se plaindre de ne pas retrouver de circuit asiatique tel que celui de Suzuka ou le mythique Fujimi Kaido.

En parlant de chiffre énorme, avec plus de 450 voitures, vous n’avez aucune excuse pour ne pas trouver votre bonheur!  Toutes les catégories y sont répertoriées, on passera donc d’une course en Ford Transit vers une de Formule 1 en passant par les voitures de WTCC, que du beau monde.

La conduite des différents bolides est toujours aussi agréable à prendre en mains, les habitués trouveront directement leur marques, j’ai juste eu un peu de mal avec les courses de Formule E.  Cela fait plus que plaisir d’avoir un jeu qui a un moteur physique réglé au poil, on est loin du désastre de Project Cars.

Screenshot-Original (3) GetPhoto (9)

Graphiquement, Turn 10 nous a habitué à des jeux très soignés, et ce Forza Motorsport 6 ne déroge pas à la règle, le jeu est vraiment très beau, la modélisation des voitures est aux petits oignons, aucun détail n’est oublié, les plus observateurs pourront admirer dans les moindres détails les voitures via le mode Forza Vista.

La vie aux abords du circuit est également amplifiée avec des décors toujours plus beaux et une distance d’affichage assez impressionnante, on notera juste que les stands sont toujours aussi vide.

21944747495_a534d4d0e3_o 21629875836_76f3886835_o 21654771068_9613ed7888_o 549819GetPhotoVYXETL90

Coté sensation de vitesse, on est servis, toutes les voitures semblent aller bien plus vite que dans le précédent volet, ici au moins même si vous roulez dans une petite classe D qui monte à 180 km/h max vous sentirez que ça roule.  Cela change car dans le Forza 5, parfois on avait plus l’impression de traîner du cul et de rouler à du 100 km/h plutôt qu’à du 200 km/h.

Niveau ambiance sonore, le doux ronronnement des moteurs est toujours très fidèle à la réalité, même si  après avoir goûté à la puissance sonore de Project Cas, je les ai trouvés un peu mou lors de ma première heure de jeu.  Les musiques quant à elles, se font vite oublier, on retrouve les habituelles musiques symphoniques que Turn 10 nous sers à chaque épisodes.

GetPhoto (6)

En conclusion, Forza Motorsport 6 est le jeu qu’il vous faut si vous êtes passionnés de sport automobile.  Plus les années passent plus je me dis qu’il va être de plus en plus dur de détrôner la suprématie de Forza Motorsport.  Tout y est pour les amoureux des courses, un nombre affolant de voitures et des circuits tous plus beau les uns que les autres et le tout servit en 1080P 60fps pour les amoureux des chiffres ;) . Les deux petits gars qui hésitent à le prendre dans le fond de la pièce, qu’est-ce que vous attendez?